Stade Léopold Sédar Senghor : Matar Ba annonce 40 milliards pour le projet de réhabilitation

0
268
Stade Léopold Sédar Senghor : Matar Ba annonce 40 milliards pour le projet de réhabilitation

Le stade Léopold Senghor entre dans une nouvelle phase avec le lancement des travaux de rénovation.  Le ministre des sports Matar Ba a procédé hier, mardi 29 juin, à son lancement au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte du plus grand stade du Sénégal dans une ambition presque carnavalesque. En plus du stade dakarois qui devrait disposer de toutes les commodités, le projet de rénovation englobe les stades Ely Manel Fall de Diourbel, Lamine Guèye de Kaolack et Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor.  Le coût des travaux est estimé à 40 milliards dont 20 pour Léopold Senghor. 

C’est parti ! Après plusieurs reports, les travaux de réhabilitation des stades du Sénégal ont été lancée hier, mardi 28 juin. Le Ministre Matar Ba a présidé à la cérémonie de lancement du projet  financé par l’Agence de la Coopération Economique Internationale du Ministère du Commerce de la République populaire de Chine, conçu par China Architecture Design & Reserch Group Co. Ltd. Les travaux du projet comprennent ceux de la réhabilitation du stade Leopold Sédar Senghor à Dakar, du stade Ely Manel Fall à Diourbel, du stade Lamine Gueye à Kaolack et du stade Aline Sitoé Diatta à Ziguinchor.

Léopold Senghor se taille la part du lion

Le coût des travaux est estimé à 40 milliards dont 20 pour Léopold Senghor. Le projet de réhabilitation vise ainsi à faire du stade Léopold Sédar Senghor, réalisé en 1985 par l’aide du gouvernement de la Chine, un grand stade multifonctionnel qui sera le lieu principal pour accueillir les Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar2026 et d’autres événements ou compétitions importants.

Il s’agira, entre autres détails annoncés,  de renforcer la structure principale du stade avec une sécurité garantie  la reconstruction de la tribune et l’installation de 60.000 sièges, du terrain d’athlétisme qui sera de Niveau 1 pour répondre aux normes de l’IAAF, du renforcement du niveau d’éclairement,  la mise à niveau du système de climatiseur et d’aération ou encore  la rénovation de toutes les salles, notamment de la salle d’accueil et du salon VIP.

«QU’ON S’ENGAGE A ENTRETENIR ET A MAINTENIR CES BELLES INFRASTRUCTURES» 

Venu présider la cérémonie, le ministre des Sports, Matar Ba, a réitéré l’engagement de l’Etat à entretenir les infrastructures sportives. «Il y a quelques semaines, le 21 avril dernier nous étions à Louga pour le projet d’assistanat technique pour les stades régionaux. Ce, grâce à la coopération fructueuse entre la République populaire de Chine et le Sénégal. Le sport est au cœur des priorités du chef de l’Etat Macky Sall. Qu’on s’engage alors à entretenir et à maintenir ces belles infrastructures. Il nous faut un engagement patriotique et citoyenne», déclare-t-il.

De son côté, le président de la  Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor,  n’a pas caché son bonheur sur les réalisations enregistrées par  le football durant cette année. «En 2022, on a l’impression d’être sur un fleuve qui s’appelle le Sénégal qui n’arrête pas de couler avec son lot de bonheur. Un titre de champion d’Afrique, un bijou stade Me Abdoulaye WADE en nul autre pareil en Afrique. Deux victoires de suite (face au Bénin et contre le Rwanda en éliminatoires de la CAN 2023, Ndlr) après une qualification à la coupe du monde. Le retour du meeting de Dakar à Diamniadio.

Le stade Lat Dior de Thiès avec les coupes nationales de football. Ce mardi (hier, Ndlr) c’est le lancement de 4 stades qui seront mis à nouveau. Tout cela montre l’importance que le Chef de l’état, Macky Sall accorde au sport. Il a un corps chevillé au sport. Si nous avons un Président qui nous accompagne, on ne peut pas rater une seule occasion pour lui dire Merci», s’est enthousiasmé le président de la FSF, par ailleurs 1er vice-président de la CAF.

LA MAINTENANCE DES INFRASTRUCTURES

Pour sa part, le vice-président du Cnoss, par ailleurs coordonnateur des JOJ Dakar2026, Ibrahima Wade, a évoqué au nom du président Cnoss, Mamadou Diagna Ndiaye, la problématique de l’entretien et de la maintenance qui «est une recommandation du Chef de l’Etat». Il s’est ainsi adressé aux présidents des Fédérations sportives en leur exhortant d’éviter de détruire les infrastructures. Le coordonnateur des JOJ 2026  n’a pas manqué de citer les projets qui auront un impact certain sur l’environnement de Dakar».

Notamment Marius Ndiaye, le stade Iba Mar Diop, la Piscine Olympique etc. «Le 22 février 2022 le chef de l’Etat a procédé à l’inauguration du stade Abdoulaye Wade devant ses pairs et le président de la FIFA, un joyau ultramoderne de 50.000 places. Une infrastructure déterminante pour les JOJ « Dakar » 2026 au regard de sa proximité avec l’université Amadou Moctar Mbow, qui fera office de village olympique.

Omar DIAW

Leave a reply