Suivi des carrière des chercheurs : L’ISRA engage la réflexion

0
194

Le Comité scientifique et technique de l’Isra se penche depuis hier et ce, pour deux jours sur l’évaluation de système de suivi, d’animation et de programmation scientifique pour favoriser la transversalité, impulser la créativité, construire des projets structurants, améliorer la productivité scientifique.  

Le devenir et le suivi de carrière des chercheurs de l’Institut Sénégalais de recherches agricoles (Isra) fait l’objet d’une session de réflexion sur deux jours et ce, depuis hier. Une question suscitée depuis 2016 par les chercheurs quant à la gestion de leur carrière. L’Isra, détenteur d’un système d’évaluation interne a été amené à s’affilier au système d’évaluation du Conseil africain et Malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). Lesquels systèmes, d’ailleurs, « ne sont pas incompatibles mais qui appellent à une réflexion d’harmonisation et régulation du système », a dit le Directeur scientifique Abdou Diaye.

Cette réflexion engagée par le comité scientifique et technique de l’Isra au Pôle de recherches de Hann rentre dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique et de développement (Psd) de l’Isra, validé en 2018 à la suite d’une réflexion participative, inclusive et itérative. Le directeur scientifique dans son mot d’ouverture a martelé la volonté de la nouvelle direction générale qui a été sensible à la demande des chercheurs en l’intégrant dans sa feuille de route. Ainsi, dira-t-il : « Pour opérationnaliser cette feuille de route et répondre aux attentes des chercheurs, la direction scientifique a fait évoluer le mode de présentation des résultats en suivant les axes du Psd ».

Par ailleurs, « une proposition de renforcement financier de la Direction scientifique est en cours d’étude », a-t-il tenu à rassurer ses collègues chercheurs. Pour renforcer la résilience de l’institut, « il y a un besoin d’amélioration continue des méthodes de travail pour gagner en efficacité au regard des ressources humaines et financières disponibles », ajoutera-t-il.

A cet effet, le temps du Cst 2021 sera mis à profit pour une réflexion sur des points clés du fonctionnement scientifique de l’institution, relativement à l’animation scientifique qui comprend à la fois les sessions annuelles de Pré programmation, programmation, Cst et les animations thématiques au niveau de centres et de la direction scientifique. En clair, il s’agit de faire évoluer les pratiques d’animation pour permettre à l’Isra de mieux valoriser ses résultats, augmenter sa visibilité, favoriser la transversalité par des projets structurants, développer le partenariat national, régional et international.

Il est attendu de session une proposition de programmation scientifique adaptée à l’environnement actuel de la recherche nationale, régionale et internationale et su projet. Les bases d’un nouveau système de suivi des activités scientifiques et techniques

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.