Symposium de la Lsfp à Saly : Matar Ba attend des «indications claires qui aideront l’Etat»

0
247

Les recommandations et conclusions qui sortiront du symposium organisé ce samedi 23 et hier, dimanche 24 octobre par la Ligue sénégalaise de football professionnel et axée sur le bilan et perspectives des 12 ans de professionnalisme au Sénégal  seront des indications qui vont aideront l’Etat et les pouvoirs publics à mieux accompagner le football professionnel Sénégal. C’est la conviction du ministre des Sports Matar Ba qui procédait à l’ouverture de ce conclave.


Le ministre des Sports, Matar Ba est impatient de recevoir les conclusions qui sortiront du symposium organisé ce week-end à l’institut Diambars de Saly et porté sur la problématique du football sénégalais et sous le thème «Enjeux et attractivité du Sénégal sur le marché mondial du football : bilan et perspectives de 12 ans de professionnalisation».

« J’ai la conviction que, de vos échanges et de vos réflexions, sortiront des indications claires qui aideront l’Etat et les pouvoirs publics à mieux accompagner le football professionnel sénégalais. Vous comprendrez aisément mon impatience, de recevoir rapidement les conclusions et recommandations de votre symposium et d’en faire l’économie au Président de la République, Macky Sall. Dans le cadre bien compris de la vision qu’il a développée et qui est de faire du Sénégal un grand pays de sport par ses résultats, par la qualité des infrastructures et des ressources humaines, et notamment par un leadership transformationnel exceptionnel », a t-il déclaré en ouverture du conclave ce samedi.

Le ministre des Sports a ainsi salué, la démarche inclusive qui a été adoptée ayant permis de rassembler des participants de divers acteurs publics et privés, des sportifs amateurs et professionnels et la société civile sportive.


Il souligne avoir mesuré les nombreuses difficultés que le football a dû affronter durant les douze années de professionnalisme mais aussi la manière dont les acteurs ont mis pour « consolider le projet, en comptant exclusivement sur des moyens sportifs, en dehors de l’appui des pouvoirs publics ».

La professionnalisation, un «processus irréversible»

De son point de vue, la professionnalisation dans le sport, en particulier dans le football, est un processus irréversible et inéluctable. « Une mutation complexe dont les contours sont encore imprécis dans notre pays où elle est encore, il faut le reconnaitre, à l’amorce et à ses débuts. Elle implique, bien évidemment, des principes, des règles et des méthodes. Elle fait surtout intervenir un acteur majeur, le secteur marchand, dont l’approche n’obéit pas à une démarche philanthropique, mais bien aux lois du marché et à la rentabilité économique et financière », dira-t-il avant d’ajouter: « C’est, sans doute, ce qu’a voulu suggérer le Président Macky Sall lorsqu’il inscrivait le sport dans la cage «transformation structurelle de l’économie» de son projet de société, c’est-à-dire, comme intrant à la croissance et à l’amélioration de la valeur ajoutée ».


Omar DIAW

Comments are closed.