Tabaski 2024 : président Diomaye Faye à la grande mosquée de Dakar : « Nous sommes engagés pour rendre la vie moins chère dans tous les domaines »

0
554

Le président Bassirou Diomaye Faye a effectué sa première prière de l’Aïd El Kébir à la Grande Mosquée de Dakar. Le chef de l’Etat a profité de ce rituel pour dresser le  bilan de son action, près de trois après son élection à la tête du pays. Tout en se félicitant du climat de paix, de sérénité, de cohésion nationale à perpétuer et à pérenniser, il a rappelé la nécessité du dialogue et des reformes à entreprendre pour l’amélioration  des conditions de vie des Sénégalais.

Le président de la République Bassirou Diomaye a sacrifié à la tradition  en effectuant sa prière de l’Aid el Kébir, communément appelé Tabaski  à la Grande mosquée de Dakar. Le chef de l’Etat a mis au profit ce rituel pour faire, près de trois mois après son accession au pouvoir, le bilan de son action. Selon lui, le Sénégal se trouvait dans une situation très compliquée à son arrivée au pouvoir. « Nous essayons de trouver les voies et les moyens  et démontrer aux Sénégalais que nous sommes engagés pour leur rendre la vie moins chère dans tous les domaines.  Nous avons bon espoir de pouvoir faire encore plus dans le futur », a-t-il déclaré.  Pour illustrer ses propos, il a tenu à préciser la mesure prise sur les transports pour faciliter aux voyageurs les déplacements de Dakar à des prix abordables.« De plus, nous avons pris la décision de faciliter le déplacement des Sénégalais pour la Tabaski et dans les meilleures conditions et à des prix raisonnables», ajoute- t-il avant de magnifier l’élan de solidarité traditionnel  qui gouverne les rapports entre les Sénégalais du pays et de la diaspora. Il a ainsi invité les Sénégalais à perpétuer l’esprit et cette solidarité agissante entre les frères et sœurs de différentes communautés. « Cette solidarité soulage beaucoup de chefs de famille en cette période d’angoisse par rapport à l’obligation divine qui leur est prescrite, par rapport à leur famille. C’est pourquoi, il n’y a pas de petits actes », appelle-t-il.

Le président de la République a ainsi réitéré son engagement à répondre aux attentes des Sénégalais. Ce qui explique, selon lui, les reformes qui ont été entreprises. « Voilà pourquoi, quelle qu’en soit l’occasion, quand nous pensons que des réformes doivent avoir lieu, nous en profitons pour ouvrir des discussions afin que chaque, idée puisse être retenue et  que les  opinions soient exprimées pour nous garantir la meilleure voie à prendre pour atteindre les objectifs que nous voulons atteindre », a-t-il souligné.

Dans le même sillage, le président Faye a évoqué l’importance  du  dialogue,  d’un dialogue permanent pour apporter des changements en profondeur.  Comme il a rassuré pour une justice rendue de manière impartiale et non par esprit de vengeance. « C’est dans cette voie que nous avons lancé  le dialogue. Il permettra au Sénégal, lorsqu’une personne est condamnée, qu’elle puisse dire simplement que c’est la justice qui a été rendue et non pas un État qui a décidé de se venger. Nous allons continuer à échanger avec les Sénégalais dans d’autres domaines, à solliciter leurs avis. Car, on nous a confié un pouvoir qui sera un jour entre d’autres mains… ».

Poursuivant son discours, il s’est réjoui du début d’exploitation des ressources énergétiques du pays tout en promettant sa bonne gestion au profit du peuple sénégalais. « Nous nous réjouissons que cette fête de Tabaski  2024 coïncide avec l’exploitation du pétrole et du gaz avec le first oil que nous avons reçu. Nous rendons grâce à Dieu et rendons hommage à ceux qui, avant nous, ont travaillé pour aboutir à ces résultats. Nous nous engageons à garantir la bonne administration des ressources pétrolières et gazières au profit du peuple sénégalais », promet-il.

 Le chef de l’Etat a par ailleurs invité les citoyens sénégalais à s’approprier et à rendre pérenne cette opération de salubrité publique appelée communément «  le Sét Sétal ». «J’invite les Sénégalais à perpétuer l’élan d’action commune particulièrement au Set Setal que nous avons recommencé. Le défi, c’est celui de la pérennisation. Il y aura une autre opération sur le plan national, le premier di samedi du mois de juillet. Il y a des déchets au lendemain de la Tabaski et nous appelons tous les Sénégalais des villes comme des campagnes à garder la propreté ».

Omar DIAW

Leave a reply