Taches techniques de certification et de surveillance, supervision de la sécurité de la navigation aérienne : Signature d’un mémorandum d’entente entre l’ANACIM et les AAMAC

0
777

L’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM) renforce son partenariat avec les Autorités Africaines et Malgache de l’Aviation Civile (AAMAC) avec la signature d’un mémorandum d’entente hier, mardi 31 janvier 2023. Le document, qui acte la volonté des deux entités, est signé par le Directeur général de l’ANACIM, Sidy Gueye et le Secrétaire exécutif des AAMAC, Sadou Marafa. «De façon générale, la coopération entre l’ANACIM et les AAMAC à travers ce mémorandum est relative à  l’exécution des tâches techniques de certification et de surveillance dans le cadre de la supervision de la sécurité de la navigation aérienne au Sénégal et en Afrique», précise un communiqué de presse de l’ANACIM daté d’hier.

Ainsi, selon les termes de cette entente, «l’ANACIM peut, entre autres, mettre  à la disposition des AAMAC, des inspecteurs en vertu de ses activités d’inspection/audit. Ces inspecteurs font partie du pool coopératif d’inspection des AAMAC. Par ailleurs en matière de formation, les AAMAC peuvent contribuer au recyclage régulier et à la formation spécialisée, en cas de besoin, des inspecteurs nationaux sélectionnés pour la constitution de son pool coopératif d’inspection».

En clair, ce mémorandum d’entente entre l’ANACIM et les AAMAC, «prend en compte les missions de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) comme fournisseur de service de navigation aérienne commun aux Etats membres des AAMAC mais aussi le Protocole d’accord sur la coopération en matière de supervision de la sécurité entre les AAMAC, la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)», précise la source.

Et de rappeler que les Autorités Africaines et Malgache de l’Aviation civile (AAMAC) dont le siège est à Ndjamena, au Tchad, est une entité mise en place par un traité en date du 20 janvier 2012, signé à Ndjamena entre les 17 Etats Africains et Malgache membres de l’ASECNA. C’était pour la création d’une organisation internationale de coordination et de supervision de la sécurité de l’aviation civile.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply