TEMOIGNAGE / Baba Maal: ”Mansour Seck était l’incarnation du patrimoine des griots du Fuuta Tooro”

0
288

(APS) – Le choriste et guitariste Mansour Seck, décédé mercredi à Dakar, à l’âge de 69 ans, était l’incarnation du patrimoine des griots du Fuuta Tooro, dans le nord du Sénégal, a témoigné, jeudi, l’artiste Baba Maal, lead vocal du Dandé Léñol, groupe musical dont faisait partie le défunt.

”Mansour Seck était celui qui incarnait ce patrimoine des griots du Fuuta Toro. Il a eu la chance de partir avec cette musique du Yéla’’, a-t-il déclaré, dans un entretien accordé à l’APS, lors de la levée du corps du défunt, à la morgue de l’hôpital de Fann.

‘’Il disait très souvent que sa grand-mère pouvait commencer une soirée de 20 heures jusqu’à 5 heures du matin et tout ce qu’elle chante a un thème, et représente quelque chose dans la vie de l’individu. Il aimait l’incarner et le faire passer à la nouvelle génération’’, a-t-il notamment témoigné.

Selon lui, Mansour Seck a eu la chance d’avoir toutes les jeunes générations, ‘’surtout de la musique hal pulaar’’, qui ont toujours éprouvé du plaisir à le côtoyer. ‘’Il les faisait rire en les mettant beaucoup à l’aise et leur faisait comprendre que ce que nous avons ne nous appartient pas, mais cela leur appartient’’.

‘’Il a accompagné beaucoup de ces jeunes musiciens, notamment Kane Diallo qui prend le plaisir de reprendre les morceaux de Mansour Seck’’, a-t-il fait savoir.

‘’Mansour Seck, c’est toute ma vie, c’est depuis notre enfance, c’est un griot et fils de griot, mais c’est un excellent musicien aussi qui aime la musique et l’art’’, a-t-il soutenu.

Baba Maal a déclaré que le choriste et cofondateur de l’orchestre Dandé Léñol l’a accompagné un peu partout dans le monde. ”Il a rencontré toutes les personnalités de ce monde, surtout dans le domaine de la musique’’, selon lui.

”Il a fait tous les pays du monde et a tout donné par rapport à ce qu’il a hérité de ses parents et ce qu’il a appris, car il est reparti apprendre”, a-t-il poursuivi.

Il a ajouté qu’ils ont, dans le passé, sillonné toute l’Afrique de l’Ouest, visité presque ” quelque 300 localités”, pour faire des recherches sur la musique durant deux ans.

‘’C’est tout ce patrimoine-là qu’il a toujours voulu préserver d’abord, présenter dans le monde et ensuite léguer à la nouvelle génération’’, a-t-il dit, soulignant la générosité et l’amour de Mansour Seck envers tout le monde.

Décédé mercredi à Dakar à l’âge de 69 ans, Mansour Seck a éyé inhumé au cimetière musulman de Yoff. Seck a vu le jour en 1955 à Podor, une ville du nord du Sénégal.

Le défunt, issu d’une lignée de griots et de férus de guitare, a partagé avec Baba Maal, son compagnon de toujours, l’héritage musical qu’il a reçu de sa famille. En plus des enregistrements qu’il a faits avec Baba Maal, il a signé quelques albums solo.

Leave a reply