Trafic de passeports de service : le cerveau est une dame travaillant à l’Agence sénégalaise de…

0
863

Six personnes ont été arrêtées hier, mercredi, dans le cadre de l’enquête sur un trafic de passeports de service révélé par le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Il s’agit de deux dames, Kh. Tandian (juriste) et A. Dramé (informaticienne), et quatre hommes, A. Babou (chef ASP), I. Ndiaye (tailleur), G. Diallo (chauffeur) et T. Ndiaye (commerçant).

L’Observateur, qui donne l’information, précise que les mis en cause ont été arrêtés à leur sortie de l’ambassade des États-Unis où ils s’étaient rendus pour récupérer leurs visas. Le journal indique qu’ils ont été dénoncés par les services consulaires américains qui ont découvert qu’ils avaient versé dans leurs dossiers de demande de visa des faux documents (ordres de mission, notes verbales…).

Alertés, les services du ministère des Affaires étrangères ont saisi la DIC, qui a mis en place un dispositif autour de l’ambassade américaine pour mettre la main sur les faussaires.

Ces derniers seront arrêtés et conduits dans les locaux de la DIC. Sur place, les cinq mis en cause ont en chœur désigné Kh. Tandian comme le cerveau de la bande. Cette juriste officie, selon L’Observateur, à l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex).

«Elle nous a demandé chacun 5 millions pour nous acheminer aux États-Unis, ont-ils confié aux policiers. Nous n’avons fait que payer la somme qui nous a été demandée. Elle nous a dit qu’on allait partir à un forum. Nous ne savons pas le genre de document avec lequel nous allions voyager. C’est elle qui a fait toutes les démarches pour les passeports de service.»

Kh. Tandian a reconnu les faits. Mais, signale le journal du Groupe futurs médias, elle n’a pas livré ses complices. La même source rapporte que la DIC tient une piste, qui mène à l’Asepex et au ministère des Affaires étrangères.

À titre conservatoire, le département dirigé par Aïssata Tall Sall a suspendu tous les passeports de service produits entre le 1er janvier 2021 et le 13 décembre 2022. Il est demandé aux ayants droit réels de se rapprocher dudit ministère pour de nouvelles formalités de dépôt.

Leave a reply