Trafic illicite : 30 kg de cocaïne saisis par la brigade commerciale des Douanes de Keur Ayip

0
214

C’est encore une énorme saisie réalisée par la Douanes sénégalaise. En effet, d’après un communiqué de la Division de la communication et des relations publiques de la Direction générale des Douanes (DGD) « Les agents de la Brigade commerciale des Douanes de Keur-Ayip, Subdivision de Kaolack, Région douanière du Centre ont effectué, ce samedi 1er juin 2024, une saisie de trente (30) kilogrammes de cocaïne à bord d’un véhicule de type HUNDAI SANTAFE immatriculé à l’étranger. »

« La drogue était dissimulée dans les cavités des portières et de la malle arrière du véhicule. Ledit véhicule, en provenance d’un pays limitrophe du Sénégal, a été passé au scanner portatif, un outil de contrôle non intrusif acquis dans le cadre du Programme de Modernisation de l’Administration des Douanes (PROMAD) et mis à la disposition des unités pour plus d’efficacité dans la recherche et la répression du trafic de produits illicites. Ce dispositif de contrôle a permis de déjouer le modus operandi ingénieux que les trafiquants ont ainsi utilisé pour tromper la vigilance des agents », a souligné le communiqué, qui précise que « La contrevaleur totale de la drogue saisie est estimée à deux milliards quatre cent millions (2. 400.000. 000) de francs CFA. Les convoyeurs (un chauffeur et son accompagnant) ont été mis aux arrêts. La procédure suit son cours. L’unité a, dans la même opération, saisi trois (03) fusils de fabrication artisanale à hauteur de Boumbény (Médina Sabakh), à quelques encablures de la frontière avec la Gambie. »

Aussi, la rappelle la note, « la Brigade commerciale des Douanes de Keur-Ayip avait récemment saisi 13 kg de cocaïne. Au titre de la lutte contre le trafic de chanvre indien, sur les 300 kg saisis entre janvier et fin mai 2024 par la Subdivision de Kaolack, les 105 kg ont été saisis par la Brigade commerciale des Douanes de Keur-Ayip. »

Sur ce, l’Administration des Douanes réaffirme sa détermination à combattre le trafic illicite sous toutes ses formes. Par la même occasion, elle invite les populations à accompagner les unités douanières dans les opérations de ciblage et d’investigation lancées depuis le début de l’année 2024 pour faire face aux courants de trafics criminels opérant sur les grands corridors.

Leave a reply