Transparence dans les industries extractives : Le Sénégal surpasse la norme Itie

0
172

Les résultats de validation 2021 de l’ITIE Sénégal ont été présentés au public hier, vendredi 23 octobre lors d’un point de presse. A cette occasion, le président de commission validation, Amadou Samb a fait comprendre que le Sénégal a maintenant surpassé la norme Itie.

«Notre pays le Sénégal a obtenu la note de 93/100, c’est la note globale du Sénégal et, il faut comprendre que lorsque l’exigence est pleinement respectée la norme est de 90/100. Et lorsqu’on la dépasse on a plus de 90, donc les attentes sont dépassées parce qu’on a plus de 90/100 ». Ces propos sont d’Amadou Samb, président de commission validation. Il s’exprimait hier, vendredi 23 octobre lors de la présentation des résultats de la validation 2021 de l’Itie Sénégal.

Il explique que  cette note est la moyenne de l’évaluation de trois composantes. «La première composante c’est l’engagement des parties prenantes pour lesquelles nous avons un score de 90/100, qui est un score qualifié d’élever qui s’inscrit dans le fait que l’Etat, la société civile, et les entreprises du secteur extractif participent activement à la mise en œuvre de l’ITIE. Les trois collèges ont institutionnalisé leur engagement envers ITIE et semblent fonctionner de manière efficace et dynamique. La deuxième composante, c’est la transparence. Composante pour laquelle nous avons obtenu un score de 91/100 qualifié de score élevé qui sanctionne le fait que le Sénégal a assuré la divulgation systématique des nouvelles informations au public, et amélioré l’accessibilité des informations, y compris les données sur la propriété effective. La troisième composante est relative aux résultats et impacts. Pour cette composante, nous avons engrangé une note de 99,5/100», indique-t-il. Au total sur 28 exigences qui ont été évaluées,  sept exigences des attentes ont été dépassées.

Il informe que  sur vingt exigences, les attentes ont été pleinement respectées et, il y a une exigence qui a été partiellement respectée. Cependant, ajoute-t-il,  il faut apprécier le caractère exceptionnel de cette note au regard de deux défis. D’abord, confie-t-il,  le fait que tout le processus de préparation de la validation a été marqué par la prévalence de la pandémie de la covid-19 avec une réduction de la mobilité des acteurs. Et  le deuxième défi,  dit-il, c’est le fait que nous avons travaillé sur un nouveau guide de validation.

«Vous savez, il y a un guide de validation qui prévalait en 2018. Et c’est un nouveau guide pour lequel nous avons été le premier pays à être évalué», souligne-t-il.

Selon le président de la commission validation de l’ITIE, le Sénégal est en train d’assurer une transition efficace vers la divulgation systématique d’un gros volume de données ITIE, notamment au sujet des droits  de propriétés ainsi que vers la divulgation des états financiers des entreprises d’Etats.

OUSMANE GOUDIABY (Stagiaire)

Comments are closed.