Transports aériens : Le secrétaire général de l’AOCI déplore les discriminations

0
149

Le secrétaire général de l’OACI Juan Antonio Salazar a déploré les discriminations contre certaines nationalités dans le cadre des transports aériens. Le nouveau secrétaire général de l’OACI s’exprimait à l’occasion de la visite de contact qu’il a effectuée au Sénégal, ponctuée par une audience avec le ministre des Transports aériens.

En marge de son audience avec le ministre du Tourisme et des transports aériens, le secrétaire général de l’OACI s’est exprimé sur les restrictions imposées aux ressortissants de certains pays pour les déplorer. Juan Carlos Salazar a indiqué que toute restriction doit être fondée sur un avis scientifique et médical et non sur une discrimination quelconque. 

« Il y a des mesures qui peuvent être prises comme les tests et les certificats de vaccination et d’autres mesures par rapport aux risques sanitaires. Mais, elles doivent être basées sur la science, mais pas sur la discrimination », a-t-il noté.

Le responsable de l’OACI a insisté sur la nécessité de laisser à toutes les nationalités l’opportunité de voyager librement.  Et dans ce sens, il a annoncé que des concertations sont en cours entre les agences des Nations-unies comme le secrétariat des Nations-unies, l’Organisation mondiale pour la santé et l’Organisation des Nations-Unies pour le tourisme mondial et l’OACI. Et, dans ce sens, il a appelé les Etats africains à ne pas imposer des restrictions sur les voyages aériens, en insistant sur les conséquences économiques d’une telle démarche. M. Salazar a, dans le même registre, également salué le leadership du Sénégal dans l’aviation civile en abritant le siège régional ouest africain et centre africain de l’OACI.

Dans son propos, il a invité le Sénégal et les Etats africains à poursuivre les efforts dans « l’amélioration de leurs systèmes de supervision et de sécurité », mais aussi « dans la mise en œuvre des recommandations de l’OACI sur la Covid-19″.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’OACI a félicité le Sénégal pour les progrès réalisés dans le secteur des transports aériens. En effet, Juan Carlos Salazar a relevé que le Sénégal a réalisé des pas importants dans la sécurité et la sureté des transports aériens. Des résultats qui découlent des avancées notées dans la formation et le relèvement du niveau des personnels techniques des aéroports.

« J’ai eu l’opportunité de discuter et constater les grands progrès de l’aviation civile au Sénégal et j’ai aussi l’opportunité de visiter les bureaux de l’ASECNA et parler de comment le Sénégal est en train de contribuer au renforcement de la sécurité et la sureté et le niveau et la formation des personnels techniques », a dit M. Salazar.

Selon le ministre du Tourisme, la sureté et la sécurité sont les deux paradigmes essentiels de la politique gouvernementale pour faire de son espace un hub aéroportuaire, dans le contexte d’une migration du continent africain vers un ciel unique, selon Alioune Sarr.

« Le préalable du développement de notre hub aérien a été défini comme étant la sécurité et la sureté de l’aviation civile. Il était important de discuter de ces sujets avec le SG de l’OACI, voir le cadre de partenariat dans le secteur de la formation technique, dans le cadre de la diffusion des normes mais aussi comment sécuriser notre espace aérien aussi bien national que sous régional, à travers notre agence continentale qu’est l’ASECNA », a dit le ministre du Tourisme et des transports aériens, revenant sur le contenu des discussions avec le patron de l’aviation civile internationale.

Le responsable de l’aviation civile mondiale a invité le Sénégal et les Etats africains à poursuivre les efforts dans « l’amélioration de leurs systèmes de supervision et de sécurité », mais aussi « dans la mise en œuvre des recommandations de l’OACI sur la Covid-19.

WORE NDOYE

Comments are closed.