UAM : l’UNESCO inaugure une fresque murale à l’effigie d’Amadou Mahtar Mbow

0
184

(APS) – L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, les sciences et la culture (Unesco) a inauguré une fresque murale à l’effigie d’Amadou Mahtar Mbow pour symboliser le combat mené par son ancien directeur général pour la protection et la promotion du patrimoine africain, a appris l’APS.

‘’Cette fresque symbolise le combat d’Amadou Mahtar Mbow pour la protection et la promotion du patrimoine africain, l’éducation et les sciences’’, a déclaré, jeudi, Dimitri Sanga, directeur du bureau régional multisectoriel de l’Unesco pour l’Afrique de l’Ouest lors de la cérémonie.

L’UNESCO, poursuit-il, est ‘’ravie de poser un acte d’une grande symbolique’’ en offrant à l’Université Amadou Mahtar Mbow (UAM) de Diamniadio une majestueuse fresque murale de 175 m2.

M. Sanga espère que cette fresque va permettre aux jeunes apprenants et intellectuels de l’université de s’inspirer quotidiennement du parcours de ce grand panafricaniste.

Selon lui, Amadou Mahtar Mbow a profondément marqué l’Unesco par ses nombreux combats.

”Il s’est particulièrement illustré par son engagement en faveur d’une éducation ouverte à toutes et tous, ainsi que pour la reconnaissance de l’Afrique à sa juste valeur. Il est reconnu pour son soutien au mouvement des indépendances sur le continent, sa détermination à publier l’Histoire générale de l’Afrique, une œuvre pionnière qui reflète sa volonté de promouvoir un narratif conté par les Africains”, a dit le docteur Dimitri Sanga devant les étudiants de l’UAM.

Il a rappelé l’engagement de M. Mbow pour un nouvel ordre mondial de l’information et de la communication, prônant une équité médiatique entre le Nord et le Sud.

‘’Avec Amadou Mahtar Mbow, les cultures africaines et le panafricanisme ont trouvé l’un de leurs plus ardents défenseurs’’, a souligné le directeur du bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest basé à Dakar, ajoutant que Mbow a été le premier et le seul Africain à être directeur général de l’UNESCO, fonction qu’il a exercée pendant 13 ans de 1974 à 1987.

‘’A travers cette biographie, loin d’être exhaustive, qui nous montre l’exemple d’un intellectuel africain unique, dont la vie est un engagement constant et multiple pour le bien commun du Sénégal, de l’Afrique et du monde entier, vous comprendrez à quel point l’UNESCO se réjouit de cette collaboration avec ce temple du savoir qui porte son nom’’, a dit M. Sanga.

L’inauguration de cette fresque murale entre dans le cadre du mois de mai où l’Unesco met en lumière le patrimoine exceptionnel du Sénégal en rendant hommage à un des illustres fils de ce continent.

La fresque porte la signature du graffiteur sénégalais Cherif Tahir Diop, connu sous le nom d’artiste Akonga, une manière pour l’organisation de mettre en avant la jeunesse.

Au nom de la famille du parrain de l’UAM, sa fille Awa Mbow Kane a remercié l’Unesco et l’université pour ce double hommage.

‘’Votre œuvre, d’une grande beauté, capture parfaitement l’intensité et la vivacité de son regard, mais n’est-ce pas là une caractéristique de vos créations, capture, disais-je, sa bonhomie, sa sérénité et son sourire communicatif’’, a dit Mme Kane, parlant de ce ”magnifique cadeau’’ fait à son père.

L’Unesco a aussi présenté à l’UAM l’exposition intitulée ‘’7 sites exceptionnels’’ qui promeut le patrimoine mondial du Sénégal.

Ces photographies signées par l’artiste Abdoulaye Ndao alias ‘’Laye Pro’’ seront désormais affichées de façon permanente au sein de l’université.

L’artiste à travers son regard embarque le visiteur dans un voyage autour des sites du patrimoine mondial au Sénégal.

‘’L’exposition célèbre les biens culturels et naturels du Sénégal qui ont reçu une reconnaissance internationale pour leur valeur universelle exceptionnelle’’, a indiqué l’Unesco.

Leave a reply