Ukraine: l’Occident dénonce la tentative de désinformation russe à l’ONU sur les armes biologiques

0
322

Ce vendredi 11 mars, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni sur la situation en Ukraine à la demande de la Russie cette fois. Celle-ci a affirmé avoir découvert une trentaine de laboratoires développant des armes biochimiques sur le sol ukrainien, une manœuvre grossière de désinformation, ont dénoncé les pays occidentaux.

Un « réseau » de trente laboratoires, dans une dizaine de villes, des laboratoires menant des expériences avec des souches de maladies « très dangereuses » comme la peste, le choléra, et des produits chimiques comme l’anthrax et tous travaillant avec le ministère de la Défense américain. C’est la découverte qu’auraient faite des soldats russes sur le sol ukrainien depuis 14 jours, selon l’ambassadeur russe, et qu’il a voulu partager au Conseil de sécurité vendredi.

Provocations irresponsables

L’ambassadrice américaine a nié en bloc, et les pays occidentaux ont parlé de désinformation et de provocations irresponsables. « Les mensonges de la Russie ne trompent personne (…) Cette campagne de désinformation pourrait être le prélude à l’utilisation d’une arme chimique ou biologique orchestrée par la Russie en Ukraine », estime l’ambassadeur Nicolas de Rivière.

Informations correctes

C’est effectivement ce qu’avait soufflé le secrétaire d’État Antony Blinken il y a trois semaines, que Moscou se servirait d’une pareille excuse pour bombarder ensuite l’Ukraine d’armes chimiques. Or, toutes les informations recueillies par les services secrets américains qui ont été partagées jusqu’ici se sont révélées être correctes.

RFI.FR

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :