«Une démocratie, ce n’est pas seulement les règles, mais une pratique », Sadikh Niass, Sg Raddho

0
136

«La politique de deux poids-deux mesures en matière de justice n’est pas normale. Nous dénonçons cela. Il faut mettre tout le monde au même pied d’égalité en matière de justice. La justice doit être équitable et traiter tous les citoyens avec la même rigueur. Ça, c’est un premier constat. Le deuxième, c’est qu’aussi, nous sommes contre ce qu’on appelle des mandats de dépôt tous azimuts. C’est-à-dire le fait de les décerner comme ça de manière fréquente, automatique, même pour des délits mineurs. Parce qu’il y a des délits mineurs qui ne méritent qu’on envoie des personnes en détention.

Donc pour nous, la liberté doit être la règle et la détention l’exception et non pas le contraire. Le troisième constat maintenant pour l’affaire des députés, je ne veux pas les lier. Je ne veux pas faire de commentaire alors que la justice suit son cours. On a appris l’ouverture de la session parlementaire le 14 octobre prochain, et il y a une demande du ministre de la Justice sur la table de l’Assemblée nationale pour lever l’immunité parlementaire de ces derniers.

Nous suivons de près cette affaire et nous espérons que ces députés vont répondre devant la justice. Et qu’une enquête vraiment sérieuse se fera. C’est vraiment une chose regrettable le fait de ne pas donner le respect qu’il faut à nos passeports diplomatiques, c’est un document de l’Etat et ça va ternir l’image de marque de notre pays. Donc, nous demandons que justice se fasse et toutes les personnes qui sont incriminées puissent répondre devant la justice. Une démocratie ce n’est pas seulement les règles mais une pratique. Le respect des libertés est nécessaire dans une démocratie ».

OUSMANE GOUDIABY (STAGIAIRE)

Sur le même sujet : Exercice des libertés individuelles en État de droit : Le Sénégal, encore à la traîne !

Sur le même sujet : «Un Etat de droit, ce n’est pas un Etat ou chacun fait ce qu’il veut. », Mael Thiam, administrateur de l’Apr

Sur le même sujet : « Nos autorités se basent sur les dispositions de la loi pour faire  enferme», Thierno Bocoum, Agir

Leave a reply