Une session de la Grande commission mixte de coopération en gestation

0
195

(APS) – La ministre sénégalaise de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères, Yassine Fall, et son homologue marocain, Nasser Bourita, ont convenu, lundi, à Rabat, d’organiser, avant la fin de l’année, la 15e session de la Grande commission mixte de coopération entre les deux pays.

Les chefs de la diplomatie du Sénégal et du Maroc se sont accordés sur la tenue au deuxième semestre 2024 de cette session de la Grande commission mixte de coopération entre le Sénégal et le royaume du Maroc lors d’une visite de travail effectuée le même jour par Yassine Fall dans capitale marocaine.

Dans un communiqué officiel conjoint rendu public à l’issue de leurs échanges, les ministres des Affaires étrangères du Sénégal et du Maroc ont notamment évoqué les moyens et les mécanismes visant à assurer un dialogue périodique semestriel ou annuel, entre les deux pays afin de développer davantage les relations bilatérales et se concerter sur les questions régionales et internationales’’.

Ils n’ont pas manqué de saluer la dynamique enclenchée dans le cadre de l’initiative dénommée Processus des États africains atlantiques (PEAA) dont l’objectif est de faire de l’espace atlantique, un cadre géostratégique de coopération et de concertation intra-pragmatique et opportune, rapporte le texte.

Il fait savoir que Nasser Bourita et Yassine Fall ont magnifié le rôle actif des ressortissants marocains et sénégalais dans ”le rapprochement et le brassage entre les deux peuples frères”.

Les deux parties ont ‘’noté avec satisfaction que leur séjour et résidence sont facilités depuis plus de 60 ans par la Convention d’établissement historique signée à Dakar le 27 mars 1964’’.

Elles ont évoqué pour s’en féliciter la tenue en janvier dernier dans la capitale marocaine de la réunion de coopération Maroc-Sénégal-Nigeria.

Il avait été question de ‘’discuter de l’état d’avancement du mégaprojet du gazoduc ouest-africain Maroc-Nigéria et des modalités de renforcement de la coordination et de la coopération de ce projet, symbole de la coopération Sud-Sud qui, une fois achevé, contribuera à améliorer les conditions de vie de la population et à renforcer l’intégration économique régionale’’, rappelle le communiqué.

Leave a reply