Une visite guidée de journalistes à la station spatiale américaine de Cap Canaveral

0
186

(APS) –Une dizaine de journalistes venus de plusieurs pays ont visité la station spatiale américaine de Cap Canaveral, a constaté une journaliste de l’APS, lundi.

La nouvelle génération de satellites O3b mPOWER a été lancée samedi depuis le cosmodrome de Cap Canaveral, en Floride, aux Etats-Unis d’Amérique, pour une “haute performance de la connexion Internet sur terre, en mer et dans les airs”.

La visite des journalistes leur a permis de mieux connaître cette station spatiale, qui accueille depuis 1961 le lancement de plusieurs navettes spatiales américaines en vue de l’exploration de l’espace.

La Cape Canaveral Space Force Station, ou base de lancement de Cap Canaveral, se trouve de l’autre côté de la Banana River, une lagune située le long de la côte atlantique de la Floride. On y trouve des bâtiments gris de la NASA, l’agence américaine chargée du programme spatial civil des Etats-Unis. Visibles à une longue distance, ils sont recouverts du drapeau américain.

“Tous les engins spatiaux sont lancés de cette presqu’île floridienne. C’est un choix stratégique, a expliqué l’un des guides, puisque le site est entouré d’eau et d’espaces gazonnés.”

Les journalistes, caméramans et photographes qui ont voulu capter les images de cet “événement historique”, le lancement des satellites O3b mPOWER, par la Société européenne des satellites (SES), l’ont fait depuis la rive située en face de l’un des bâtiments de la NASA.

Les satellites O3b mPOWER, qui seront opérationnels à partir de 2023, doivent fournir une “connectivité à haut débit” aux usagers des moyens de transport, aux acteurs du commerce maritime, pour ne citer que ceux-là, a expliqué aux journalistes l’un des responsables de la communication de la SES, Philip Pokuta.

La communication avec les satellites O3b mPOWER est “une technologie avant-gardiste et innovante”, qui va offrir une connexion Internet rapide en mer ou dans l’espace aérien, assure la Société européenne des satellites.

Elle va faciliter la couverture Internet des régions les plus enclavées du monde, notamment dans les pays émergents, ajoute la SES.

La CCSFS, ou Cape Canaveral Space Force Station, est souvent confondue avec le centre spatial Kennedy, dont elle est séparée par la Banana River.

Le centre spatial Kennedy, avec ses grands bâtiments blancs aux toitures en tuiles vertes, est entouré de grands pins. C’est un endroit qui reçoit la visite de nombreux touristes.

Le centre spatial Kennedy organise des visites guidées pour mieux faire comprendre l’histoire de l’exploration spatiale.

Les visiteurs découvrent ses vaisseaux, ses fusées, les combinaisons de ses astronautes et les morceaux de pierres lunaires consacrées à la conquête de l’espace.

Leave a reply