Université Assane Seck de Ziguinchor : les étudiants renouent avec le « gatsa-gatsa » pour exiger la livraison des bâtiments

0
253

Rebelote pour les étudiants de l’université Assane Seck de Ziguinchor. Las de voir les chantiers perdurer, ces étudiants exigent l’équipement et la livraison des bâtiments construits depuis 2015.  Plus de huit ans que ces bâtiments sont en chantier à l’université Assane Seck de ziguinchor. Hier matin, ils ont décrété un mot d’ordre de 96h de grève synonyme de cessation d’activités pédagogiques dont 48 heures de front  avant d’imprimer  une situation d’intifada. Ils ont brûlé des pneus sur la route, suite à des affrontements avec des forces de l’ordre. La tension était vive au point que la circulation sur l’axe qui mène vers  l’université. Ces étudiants qui réclament l’achèvement des travaux ont investi les rues pour déverser leur colère.  Les enseignements complètement paralysés dans ce temple du savoir, les étudiants se disent déterminés à mener le combat pour récupérer les bâtiments toujours en chantier. Ils interpellent les autorités  universitaires qu’ils accusent de baigner dans la torpeur. L’État aussi a été mis au banc des accusés par ces étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor qui ont décidé de déserter les amphithéâtres, le temps de quelques jours de grève.

IGNACE NDEYE

Leave a reply