Universités : l’ifan va rendre hommage à l’historien et homme politique abdoulaye ly, mercredi

0
246

(APS) – L’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) Cheikh-Anta-Diop de Dakar annonce vouloir rendre hommage au professeur Abdoulaye Ly (1919-2013), mercredi à 15 heures. La rencontre se tiendra à l’auditorium Khaly-Amar-Fall de l’université Cheikh-Anta-Diop, selon un communiqué de l’IFAN.

‘’En plus de commémorer le neuvième anniversaire de son décès, la communauté scientifique, l’IFAN Cheikh-Anta-Diop, avec la collaboration de sa famille, veut réhabiliter le professeur Abdoulaye Ly’’, écrit le comité d’organisation de cet événement.

Le but de cette rencontre est de mieux faire connaître au public le ‘’prestigieux parcours’’ du professeur Abdoulaye Ly et de permettre aux jeunes de s’approprier l’esprit et les grandes valeurs qu’il incarnait, selon le communiqué. Il s’agit du culte de l’excellence, de la rigueur, de l’éthique, du civisme, de l’ambition, du militantisme citoyen, du patriotisme, du panafricanisme, etc.

Lors de cette rencontre, la bibliothèque personnelle d’Abdoulaye Ly sera remise à l’IfAN Cheikh-Anta-Diop, ce qui sera suivi d’un panel sur le thème : ‘’Abdoulaye Ly, historien et homme politique’’.

Le professeur Abdoulaye Ly a travaillé pour l’Institut fondamental d’Afrique noire de 1951 à 1977, rappelle le comité d’organisation de cet événement académique.

Il a dirigé la section histoire de cet institut, laquelle est devenue le département d’histoire de l’université Cheikh-Anta-Diop, selon le communiqué. Abdoulaye Ly fut fondateur et conservateur du Musée historique de l’Afrique-Occidentale française de Gorée, puis directeur adjoint de l’IFAN en 1955.

Il a dirigé les ministères de la Production, en 1957 et 1958, de la Santé ensuite, de 1966 à 1970. Né le 25 février 1919 à Saint-Louis du Sénégal, il a obtenu le baccalauréat en 1938 et est allé poursuivre des études supérieures en France, où il a vécu l’expérience de la Deuxième Guerre mondiale.

Abdoulaye Ly fut le premier Sénégalais à obtenir un doctorat d’Etat en histoire. Sa thèse avait pour titre : ‘’L’évolution du commerce français d’Afrique noire dans le dernier quart du XVIIe siècle : La compagnie du Sénégal de 1673 à 1696’’.

Cette thèse et les multiples travaux qu’il mènera ensuite le positionnent comme une figure éminente de l’histoire de la traite négrière.

‘’Son œuvre déblaie le terrain aux travaux d’éminents chercheurs comme Samir Amin, Boubacar Barry, Abdoulaye Bathily, entre autres’’, rappelle le communiqué.

Sa carrière politique fut marquée par un militantisme idéologique et anti-impérialiste, au sein du Groupement africain de recherches économiques et politiques et de la structure chargée de l’animation de la Fédération des étudiants d’Afrique noire.

De retour au Sénégal, le professeur Abdoulaye Ly adhère au Bloc démocratique sénégalais avant de fonder le Parti pour le regroupement africain-Section Sénégal en 1958, avec des camarades. Plus tard, en 1966, il adhère à l’Union progressiste sénégalaise.

Abdoulaye Ly s’est retiré ensuite de la vie politique et du gouvernement sénégalais au début des années 1970. ‘’Son expérience politique et son ancrage dans la gauche font d’Abdoulaye Ly une figure emblématique pour les jeunes générations sénégalaises de gauche des années 1980. Il a cheminé, de 1982 à 1992, avec le parti And Jëf’’, rappelle le communiqué.

‘’Ses idéaux sur le plan intellectuel et politique se confondent en ayant pour dénominateur commun un inlassable engagement pour l’émancipation des peuples africains. Idéaux qui se reflètent sur les préoccupations majeures de la vie et de l’œuvre de l’homme’’, ajoute la même source.

 

Leave a reply