Veille de la campagne électorale tendue : La CDS tire la sonnette d’alarme

0
156

« Si on n’y prend garde, les élections territoriales et même législatives de 2022 en raison des nombreux enjeux qu’elles comportent peuvent constituer de gros dangers pour le pays« , cette alerte est de la Confédération pour la démocratie et le socialisme (CDS) qui regroupe des partis comme AJ/PADS-A, CNNO, LD, PIT-S, RTA-S, UDF/Mbooloo Mi.

En effet, dans un communiqué rendu public ce jour, mercredi 06 janvier 2021, Pape Demba Sy et ses camarades ont listé un certain nombre de facteurs qui méritent de tirer cette sonnette d’alarme.

De la pandémie de Covid-19 qui a mis à genoux les économies, à l’absence de confiance sur le processus électoral malgré l’audit du fichier, en passant par les puissances occidentales « égoïstes » « donneurs de leçons de démocratie », ou encore « avec une certaine opposition radicale et manipulatrice usant de terreur et charriant une violence verbale inédite en surfant sur le mal-vivre des jeunes », la CDS estime que « l’apaisement n’est donc pas encore au rendez-vous malgré les résultats de l’Audit indépendant du fichier et l’Evaluation du processus électoral concluant à la fiabilité du fichier et à la régularité du processus électoral« .

C’est au regard de toutes ces raisons que ces partis de la Gauche estiment « que ce qui est en jeu c’est la paix la stabilité du pays pour dérouler des politiques répondant aux besoins des populations« 

Par conséquent, voyant que « l’impératif catégorique est de préserver la paix et la stabilité dans les périodes pré-électorale, électorale, et post-électorale« , elle a lancé un appel.

« C’est pourquoi la CDS lance un appel pressant à toutes les couches, classes et catégories sociales, religieuses, économiques et politiques à éviter toute forme de violence, à sauvegarder la paix afin d’épargner aux sénégalais des dangers de l’insécurité et de la déstabilisation« .

J M D

Comments are closed.