Vers un observatoire pour le financement de l’éducation en Afrique

0
238

(APS) – La Campagne mondiale pour l’éducation (CME) a décidé de mettre en place à titre expérimental un Observatoire pour le financement de l’éducation dans certains pays africains notamment, a-t-on appris de son chargé de programme pour l’Afrique, Wolfgang Leumer.

Cet observatoire va permettre de disposer d’une plateforme de données et d’informations sur les ressources disponibles, les gaps et les stratégies pour trouver de nouveaux fonds, a expliqué M. Leumer dans un entretien avec l’APS, en marge du 11e Forum politique régional sur les politiques éducatives clôturé vendredi, à Dakar.

Sa mise en place est en bonne voie avec une phase test prévue dans des pays comme la Somalie, la Tanzanie et le Honduras, dans l’objectif de reproduire ce modèle dans d’autres pays d’Afrique, selon Wolfgang Leumer.

A l’en croire, une plateforme d’informations permettrait « une lisibilité’’ de « toutes les informations disponibles dans un pays en matière de financement, d’investissements et surtout d’identifier des pistes de mobilisation de fonds ».

A traves cet observatoire, il s’agit d’accompagner les pays concernés à disposer d’informations autres que celles fournies annuellement par le Rapport mondial sur l’éducation de l’Institut des statistiques de l’UNESCO.

« Ce sera une plateforme où toutes les informations sur les finances, les taxes, les dettes et autres données seront stockées », a précisé Wolfgang Leumer.

Sur la question du financement de l’éducation, il a plaidé pour « plus de ressources pour le Réseau africain de campagne pour l’éducation (ANCEFA) qui appuie les coalitions nationales’’ pour les aider « à dérouler des activités » visant la promotion d’une « éducation de qualité pour tous les enfants sans aucune discrimination ».

« Membre fondateur de la CME, voix de la société civile en Afrique, ANCEFA ne reçoit pas de financement de la part de +Education Out Loud+ (Education à haute voix), un programme de OXFAM et du Partenariat mondial pour l’éducation », a souligné M. Leumer.

Il a indiqué que des initiatives seront prises par la CME pour que les fonds en place au niveau international puissent bénéficier au Réseau africain de campagne pour l’éducation pour tous

« Si la partie africaine de la Campagne mondiale pour l’éducation est sous financée, cela affaiblit ses interventions au niveau des pays où elle travaille avec les coalitions nationales », a souligné Wolfgang Leumer, relevant que « des rectificatifs doivent être apportés à ce manque de ressources ».

La Campagne mondiale pour l’éducation pour tous (CME) a pour mission d’organiser le plaidoyer sur la recherche et de renforcer la capacité des organisations représentant les populations marginalisées, selon son chargé de programme pour l’Afrique.

Leave a reply