Viabilité de la Sones et SEN’EAU : l’Etat exclut l’option de la hausse du prix de l’eau (ministre)

0
246

(APS) – Le gouvernement exclut toute révision à la hausse du prix de l’eau telle que préconisée par l’ancien régime comme option pour rendre viables  la SEN’EAU et la Société nationale  eaux du Sénégal (SONES), a indiqué le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh Tidiane Dièye. deux entreprises évoluant dans la production, l’exploitation et la distribution de l’eau en difficulté.

‘’A mon arrivée au ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, j’ai trouvé un contrat d’avenant qui a revu à la hausse le prix de l’eau’’, a-t-il signalé dans un entretien accordé à l’Agence de presse sénégalaise (APS) en prélude de la journée de nettoiement prévu, samedi.

Il a fait part de son opposition catégorique à cette option visant à revoir à la hausse le tarif de l’eau au Sénégal.

‘’Evidemment, ce n’est pas possible. Et ma première décision en tant que ministre, c’est de ne pas appliquer cette décision de l’ancien régime’’, a-t-il martelé.

Le gouvernement rejette l’application de cet arrêté portant augmentation du prix de l’eau, préférant explorer d’autres solutions de rechange aux difficultés de la SEN’EAU et de la Sones.

Il a informé que des équipes étaient en train de trouver des solutions autres que l’augmentation du tarif de l’eau.

Cheikh Tidiane Dièye dit écarter l’augmentation du prix de l’eau comme option pour assurer la viabilité de la SEN’EAU et de la Sones.

‘’Ça, c’est exclu’’, a-t-il martelé, insistant sur le rejet de l’option d’une hausse du prix de l’eau pour d’autres alternatives en cours d’études.

‘’L’enjeu c’est de faire en sorte que les sociétés qui nous donnent de l’eau soient viables’’, a-t-il toutefois reconnu. ”Si la SONES et la SEN’EAU ne sont pas viables économiquement, on aura des difficultés”,  a t-il dit.

Dans les prochains jours, assure-t-il, l’Etat va régler les problèmes de SEN’EAU et de la Sones, sans passer par une hausse du prix de l’eau.

‘’On a à cœur de gérer le coût de la vie et de faire en sorte que ces entreprises restent viables’’, a-t-il déclaré.

Concernant l’audit du contrat d’affermage de SEN’EAU, il a indiqué qu’il a démarré’’. Selon lui, il a été demandé à cette société chargée de l’exploitation et de la distribution de l’eau dans plusieurs villes du pays, de justifier son plan de performance.

Leave a reply