Warang : formation et insertion des jeunes : la fondation SOCOCIM offre un million au centre Frederic Ozanam

0
248

Gilbert Magnier, le directeur du centre de formation Frédéric Ozanam de Warang (Commune de Malicounda) dans le département de Mbour, a reçu un don d’un million de francs CFA de la Fondation Sococim Industries. Cette enveloppe est destinée à la prise en charge des pensionnaires dudit établissement issus de familles modestes. Le centre Frédéric Ozanam  créé, il y a une dizaine d’années, s’est fixé comme objectif d’assurer une formation professionnelle et un travail aux jeunes de la Petite Côte.

Le centre Frédéric Ozanam de Warang dans la commune de Malicounda a reçu de la fondation Sococim, une enveloppe d’un million de francs pour soutenir la formation et l’insertion des jeunes de la Petite Côte. De quelques apprenants à ses débuts, le centre  compte aujourd’hui 170 jeunes apprenants âgés de 16 à 30 ans et répartis  dans différentes filières telles que la restauration, la cuisine, la menuiserie, la mécanique automobile, la couture, l’électricité et de nouveaux projets sur l’informatique.

Selon Patricia D’agnel, l’administratrice générale de la fondation Sococim, «la fondation Sococim veut favoriser l’insertion professionnelle des jeunes pensionnaires de cet établissement». A l’en croire, «ce don n’est pas une activité classique de la fondation Sococim qui appuie plutôt les entreprises en tant que telles mais  le conseil de la fondation Sococim a envisagé d’appuyer la formation professionnelle de qualité, qui permet à des jeunes sénégalais et là en l’occurrence des jeunes en situation sociale un peu compliquées de pouvoir continuer leur apprentissage». 

Elle a dit toute sa satisfaction par rapport à l’insertion professionnelle des jeunes pensionnaires de ce centre motivant le geste de la fondation Sococim. Dans ses propos, elle a fait savoir que le groupe hôtelier Riu, exploitant l’hôtel Baobab à  la Somone s’est engagé à recruter des stagiaires et des professionnels issus du centre de formation Frédéric Ozanam, un signe de qualité de la formation.

Frédéric Magnier, le directeur  du centre de formation de Warang a apprécié le geste. « Je remercie la fondation Sococim pour son soutien financier qui va permettre surtout d’accompagner des jeunes de conditions extrêmement modestes, pour qui, verser 20 000 francs par mois est parfois impossible. Ce sont des jeunes courageux qui veulent réussir dans cette société avoir leur place grâce à un métier qualifié», a-t-il relevé.

Par ailleurs, les apprenants du centre de formation sont unanimes à saluer la qualité et le sérieux relevés dans le déroulement des formations dispensées. «Je trouve que c’est une bonne formation. Les enseignements sont bien dispensés. Les professeurs qui nous forment se donnent le temps nécessaire pour bien nous expliquer les choses», a confié Yacine Faye, apprenante en 1ère année de BEP en restauration. «Je suis en train de préparer mon CAP. À mon avis, l’offre de formation du centre Frédéric Ozanam est de bonne qualité. Nous parvenons à bien comprendre les cours et les travaux pratiques. Les formateurs font bien leur travail», a réagi Marcel Mbaye Thiaré, apprenant en 2ème année de CAP en Électricité.’’

Samba Niébé BA

Leave a reply