Week-end meurtrier à Dakar : 3 assassinats entre vendredi et dimanche

1
530

Le week-end a été meurtrier à Dakar. Alors que l’atrocité du meurtre de Kiné Gaye continue de défrayer la chronique, deux autres cas ont signalés, portant à trois (3) le nombre de personnes été tuées entre vendredi et  dimanche 22 mai 2022.

En effet, après Pikine (Kiné Gaye), un autre assassinat a été déploré à Ouakam. Un jeune homme du nom de Papis Niang a été poignardé mortellement après une altercation avec son ami, samedi 21 mai. Le meurtrier a pris la fuite et est activement recherché par la Gendarmerie de Ouakam.

Et selon Seneweb, après Pikine et Ouakam, un jeune homme a été poignardé à mort la nuit de samedi à dimanche dernier à Diamaguène Sicap-Mbao. A en croire le site, le frère jumeau d’un lutteur a blessé Khabane Dieng au cours d’une bagarre. Évacué à l’hôpital, la victime a succombé à ses blessures.

Après avoir commis le crime, le frère jumeau du lutteur Mama Lamine avait pris la poudre d’escampette. Mais le fugitif, âgé de  33 ans, a été interpellé, en un temps record (hier dimanche) par les hommes du Lieutenant Salla Niang, chef de service du Poste de Police de Diamaguène Sicap-Mbao.

Et de préciser que la victime  s’est rendue au domicile du lutteur Mama Lamine qui devait disputer un combat hier dimanche soir. D’après la version donnée par le mis en cause, qui se dit boucher de profession, Khabane Dieng était ivre-mort lors de son arrivée à la maison. «Il m’a sommé de quitter les lieux. Nous en sommes venus aux mains. Et j’ai réussi à arracher son tesson de bouteille avant de lui donner un coup», aurait avoué le présumé meurtrier,  selon Seneweb.

Par Ibrahima DIALLO

 

 

1 comment

  1. Nene 23 mai, 2022 at 10:41 Répondre

    La victime ivre mort ? L’autopsie infirmera ou confirmera la version de l’assassin. Et même si c’est le cas (ivresse), l’assassin qui avoue avoir désarmé la victime qui était munie d’un tesson de bouteille, devrait il s’en servir pour tuer ?

Leave a reply