Yewwi Askan Wi : le REELS officiellement lancé le 5 octobre

0
1142

Le réseau des élus locaux du Sénégal (REELS) sera officiellement lancé le 5 octobre prochain. L’annonce a été faite ce lundi par Déthié Fall, lors d’un point de presse organisé par la conférence des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi.

Annoncé lors de la campagne électorales des élections locales de janvier dernier et entériné au lendemain de ces mêmes électorales par la tenue d’un séminaire à la mairie de ville de Dakar, le réseau des élus locaux du Sénégal (REELS) sera officiellement lancé le 5 octobre, comme annoncé lors de la campagne électorale des élections locales et entériné au lendemain des ces mêmes élections : « nous sommes heureux d’annoncer au sénégalais qu’une suite est réservée à cela. Parce que nous avons retenu le 5 octobre pour procéder au lancement officiel de cette structure mais également décliner la structuration qui a été faite et les responsabilités qui ont été confiées aux différents membres de ce réseau des élus locaux du Sénégal (REELS)», a annoncé ce lundi, lors d’un point de presse Déthié Fall, qui rappelle dans le même sillage : « nous avions tenu un séminaire après les élections locales à la mairie de ville de Dakar, pour revenir avec les mairies et présidents du conseil départemental issus de Yewwi Askan wi sur une certaine problématique surtout sur la gestion qui était attendue d’eux, sur ces collectivités qu’ils géraient désormais ».

« Et que cette gestion soit conforme aux déclarations que nous avons eu à faire, aux promesses faites aux sénégalais et qui se résumaient en une gestion sobre, vertueuse, axée et orientée vers les préoccupations des populations qui leur ont fait confiance », a assuré le président du PRP, qui raille le président Macky Sall : « Le président Macky Sall le sait et il le vit difficilement, qu’il n’est plus en possession des mêmes moyens qu’il avait entre 2012 et 2022, où seul, il avait la possibilité de faire ce qu’il voulait dans ce Sénégal, de nous faire subir, de faire subir aux populations des difficultés les plus atroces. il vit difficilement aujourd’hui ce partage du pouvoir parce qu’il sait, il a une partie et que l’opposition significative que nous constituons détient également une autre partie et nous comptons en toute sérénité, en toute responsabilité jouer notre partition. »

O Goudiaby

Leave a reply