Ziguinchor – campagne de commercialisation des noix d’anacarde : le bateau «Djilor» accoste au port pour lancer les exportations

0
303

L’arrivée du bateau «Djilor» hier, lundi 27 mai 2024, au port de Ziguinchor, a sonné comme un ouf de soulagement pour certains acteurs de la campagne de commercialisation des noix d’anacarde.

Avec à son bord trois cent (300) containeurs vides, le navire a accosté hier, lundi 27 mai 2024, au port de Ziguinchor, sous les yeux des autorités portuaires et des acteurs de cette campagne de commercialisation de noix d’anacarde. Et lorsque le chef d’escale du port, Madame Diouf Marieme Diaw, apprécie la situation, c’est pour lâcher ces propos : «le rêve de voir les noix de cajou transiter par le port de Ziguinchor est toujours réels. L’arrivée de ce bateau d’une capacité de 5000 tonnes, qui a accosté avec environ  trois cents (300) containeurs vides, va permettre aux dockers de travailler, pour transcender certaines difficultés qui avaient fini de les plonger dans le désarroi total. Le navire est là pour participer à la campagne anacarde 2024. Lors du dernier CRD (Comité régional de développement, ndlr) tenu ici, à Ziguinchor,  le ministre du Commerce a été ferme et claire : «les noix doivent transiter par voie maritime» ; ce qui sous-entend par le port de Ziguinchor. Il y aura un second navire, «Diogué», qui accostera bientôt au pour renforcer ce navire «Djilor», pour la campagne 2024», a déclaré ce responsable du Consortium sénégalais d’activités maritimes (COSAMA).

Les transporteurs n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction à l’arrivée de ce navire. Et pour Ousmane Thiam, le secrétaire général de l’Union des transports routiers section Ziguinchor, «c’est un ouf de soulagement et nous ne pouvons que féliciter le COSAMA qui a joint l’acte à la parole. Aujourd’hui, nous,  les transporteurs locaux, nous ne pouvons qu’exprimer notre joie. Tout sera en activité ici, au port et dans ses alentours, et les affaires vont marcher. Nous sommes prêts pour charger ces containeurs. Aujourd’hui que le bateau va débarquer ces containeurs, nous sommes rassurés…», se réjouit M. Thiam.

Un autre navire, le «Diogué» devrait accoster au port de Ziguinchor les prochains jours, pour appuyer le «Djilor» dans le processus d’exportation des noix d’anacarde. Un processus qui divise toutefois les acteurs. Si certains sont en phase avec la décision de faire transiter les noix par le port, d’autres plaident pour un acheminement par voie terrestre des noix de cajou. Une polémique qui enfle et qui risque de perturber sérieusement cette campagne de commercialisation des noix. Les prochains jours nous réservent un vent de polémique entre acteurs de cette campagne de  commercialisation des noix de cajou dans la région.

 

IGNACE NDEYE

 

Leave a reply