Ziguinchor : fin d’une formation sur le processus de mise en œuvre de la validation des acquis de l’expérience

0
610

(APS) – Des mécaniciens automobile, des couturiers et des menuisiers métalliques ont bouclé, vendredi à Ziguinchor (sud), une formation sur le processus de mise en œuvre de la validation des acquis de l’expérience (VAE), a constaté l’APS.

« Cette formation des acteurs du niveau déconcentré relatif à la validation des acquis de l’expérience a permis de sensibiliser des acteurs notamment des mécaniciens automobile, des couturiers modélistes et des menuisiers métalliques sur la nouvelle modalité selon la VAE », a expliqué Ismaëla Diouf, un des membres du comité technique de mise en œuvre de la VAE.

La formation qui a démarré lundi est une initiative du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion. Elle entre dans le cadre de la mise de la certification par la modalité de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Selon M. Diouf, la rencontre a également permis de former les bénéficiaires à l’utilisation des outils VAE (dossier de candidature, fiche descriptive, fiche conditions de reconnaissance, fiche d’information et fiche d’évaluation).

Il a rappelé que la VAE permet, à toute personne engagée dans la vie active, d’obtenir une certification professionnelle par la validation de son expérience acquise dans le cadre d’une activité professionnelle ou extra-professionnelle.

Il a assuré que la certification qui peut être un diplôme ou un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

‘’La VAE est l’une des voies d’accès aux certifications professionnelles avec la voie scolaire et universitaire, l’apprentissage et la formation professionnelle continue », a-t-il expliqué.

« Avant, pour avoir un diplôme, les gens passaient par l’école. Et, on s’est dit qu’il y a des gens qui ont des compétences et qui maîtrisent leur métier et qui n’ont pas de diplôme. Maintenant, cette modalité compte leur octroyer des diplômes sur la base de leur expérience », selon Ismaëla Diouf.

Leave a reply