Ziguinchor – Oussouye : les Libéraux déchirent le pacte «Yewwi-Wallu»

0
249

Très remontés contre la direction nationale de leur parti, les Libéraux de Ziguinchor et d’Oussouye le sont. Eux qui dénoncent et s’insurgent contre ce qu’ils qualifient de coup politique visant à saborder le parti dans la région et de liquider politiquement les responsables politiques de la Casamance, surtout de Ziguinchor. Avec zéro investi sur les listes départementales et un seul investi à la 31ème place  sur la liste nationale, les Libéraux de Ziguinchor  dénoncent. Exclus d’office des investitures dans toute la région de Ziguinchor, ils se désengagent de tout accord signé entre Wallu et Yewwi et mettent en garde.

Les Libéraux de Ziguinchor et d’Oussouye sont très remontés contre le directoire national de leur parti. Réunies le weekend end, à Ziguinchor, les fédérations du Parti Démocratique Sénégalais de Ziguinchor et d’Oussouye dénoncent vigoureusement ce qu’ils qualifient d’injustice, de discrimination, de manque de respect et de considération dont font l’objet les militants et responsables de la part de la direction du parti. A l’origine de leur courroux, on retrouve les investitures sur les listes nationales et départementales. Et lorsque le députe Toussaint Manga, responsable du parti, se prononce, c’est pour lâcher des flèches.

«  Le frère secrétaire général Maitre Abdoulaye a toujours eu une attention particulière pour les militants de la Casamance. Malheureusement, des pseudo- responsables encagoulés, tapis dans l’ombre qui ignorent les liens sacrés liant le Sopi et les fils de la Casamance, depuis sa création en 1974, ont décidé subitement pour des raisons inavouées de combattre les militants et responsables du Sud », peste le responsable libéral qui s’explique difficile l’absence de responsables des départements de Ziguinchor, de Bignona et d’Oussouye sur les listes nationales et départementales.

Dans toute la région, un seul investi sur la liste nationale encore qu’il figure au-delà des trente premières places sur la liste en question. Suffisant pour soulever l’ire des Libéraux de ces deux fédérations du Pds de Ziguinchor et Oussouye. Pour le député libéral,  «Une succession de faits, d’évènements et de décisions démontre à suffisance qu’il y a une volonté manifeste de saborder le parti dans la région de Ziguinchor et de liquider politiquement les responsables politiques de la Casamance, surtout à Ziguinchor », martèle-t-il avant de signifier un désengagement de tout accord entre Wallu et Yewwi Askan Wi à Ziguinchor.

Ces libéraux  qui parlent de coup politique orchestré par le directoire du parti contre les responsables de Ziguinchor disent prendre toutes leurs responsabilités pour laver l’affront à la hauteur de ce coup. « Pourquoi dans la région, la coalition n’a pas négocié un candidat dans le département de Ziguinchor ni dans le département d’Oussouye et dans le département de Bignona ? Comment pourriez-vous nous expliquer dans une alliance nationale de deux coalitions que la coalition Wallu négocie pour investir dans chaque département du Sénégal ou région de la diaspora au moins un candidat issu de la coalition Wallu et que c’est seulement dans notre région Ziguinchor, sur les cinq candidats, que la coalition a investi zéro candidat. Tous les cinq candidats de la région sont donnés gracieusement à la coalition Yewwi Askan Wi. Pourquoi nous, nous devons faire l’exception dans tout le pays ? », s’interroge M. Manga.

Et de faire dans la menace : « Si les gens font le calcul, les nombres de voix que nous avons engrangés lors des dernières locales peuvent être utiles à toute coalition. Nous donnerons clairement une réponse politique … », lâche-t-il. Et comme si cela ne suffisait pas, ces libéraux « déchirent » le pacte d’alliance entre Yewwi Askan Wi et Wallu dans la région de Ziguinchor.

« Nous considérant exclus d’office des investitures dans toute la région de Ziguinchor, nous nous désengageons de tout accord signé entre la coalition Wallu et Yewwi  Askan Wi pour ces élections législatives », déclare-t-il avant de mettre en garde ceux qu’ils taxent de « comploteurs tapis dans l’ombre ».

IGNACE NDEYE

Leave a reply