Ziguinchor – Paralysie totale dans les hôpitaux et centres de santé

0
274

Désertés par les blouses blanches, les hôpitaux et autres structures sanitaires de Ziguinchor ont présenté hier, jeudi,  un spectacle de jour férié. Si le service minimum a été assuré dans les urgences,  les autres services du Centre Hospitalier de Ziguinchor ont été paralysés par les blouses blanches. Il était difficile de voir des blouses blanches dans cet hôpital. Le bloc opératoire, le service des urgences, la direction de l’hôpital étaient les rares services fonctionnels dans cet hôpital régional où  certains patients qui ignoraient le mot d’ordre sont rentrés déçus.

«Ce n’est pas normal qu’on  vienne jusque-là et que personne ne soit présent. J’ai quitté la Guinée Bissau pour venir ici mais on m’a fait savoir que c’est la grève. Que vais-je faire ? », peste ce patient qui n’a pu retenir sa colère. Il a rebroussé chemin à l’image des autres patients qui n’ont pu bénéficier des services dans cet hôpital régional.

L’Hôpital de la paix présentait le même visage toute comme le centre de santé se Ziguinchor connu sous le nom de « l’hôpital silence », ils étaient complètement désertés par leurs pensionnaires. Preuve que le mot d’ordre de grève était largement suivi à Ziguinchor. La responsable syndicale Diama Sakho estimera d’ailleurs que le mouvement était bien suivi. «Nous n’accepterons plus d’être les agneaux du sacrifice », a lancé avec pugnacité la syndicaliste.

IGNACE NDEYE

Leave a reply