Ziguinchor-supposée arrestation d’Ousmane Sonko : un « bouclier humain » se forme au domicile du leader de Pastef

0
835

La rumeur d’une imminente arrestation du leader du Pastef Ousmane Sonko se propage à une vitesse exponentielle dans la région. Et depuis quelques jours, les alentours du domicile d’Ousmane Sonko sont «bunkerisés» par de nombreux militants du Pastef, une  présence très remarquée de jeunes. Ces derniers s’érigent en sentinelles devant la maison de leur leader.  «  Nous avons décidé de veiller ici pour protéger notre leader », lance Ousmane Diatta qui se réclame militant de Pastef-les Patriotes à Ziguinchor. Des jeunes mobilisés tout comme des femmes parfois en tenues traditionnelles veillent devant Ousmane Sonko. « Depuis quelques jours, nous passons nos nuits ici devant la maison. Nous protégeons notre fils à  notre manière. On nous dit qu’ils veulent arrêter Ousmane Sonko mais gare à eux », menace la vieille dame tout de noir vêtue assise sur un matelas avec d’autres femmes. Si ces derniers jours, c’est une poignée de jeunes et de vieilles femmes qui veillaient devant la maison du leader de Pastef, ces dernières heures, le nombre a considérablement augmenté. Le domicile du leader du Pastef est bouclé  par des militants de Pastef qui ont décidé de sonner la mobilisation, pour disent-ils, s’opposer à  toute arrestation de leur leader. «  Pas question de laisser notre leader aux mains des dictateurs», pestent des jeunes qui ont décidé de s’ériger en sentinelle chez Ousmane Sonko.  Certains d’entre eux, trouvés devant le domicile, disent avoir même  quitté des localités de la région pour venir «soutenir»  Sonko. D’ailleurs, hier dimanche, les responsables de Pastef à Ziguinchor ont organisé une rencontre avec un seul point à l’ordre du jour : mobilisation autour d’Ousmane Sonko. Cette situation notée ces dernières heures à  Ziguinchor fait suite à la tenue, ce mardi 16 mai, du procès d’Ousmane Sonko dans  l’affaire  «Sweet Beauté». En attendant, les militants de Pastef de Ziguinchor et ceux venus d’autres localités de la Casamance restent massés devant la maison d’Ousmane Sonko située à quelques encablures de la Compagnie de Gendarmerie de Ziguinchor. Le calme habituel des lieux a cédé la place à une ambiance de mobilisation de jeunes et personnes âgées qui se disent déterminés à s’opposer à toute arrestation de leur leader.

IGNACE NDEYE

Leave a reply