Ziguinchor – Tentative de braquage : Un militaire blessé après des accrochages

0
252

Un militaire blessé, c’est le bilan des accrochages survenus hier, vendredi 8 avril 2022, tôt le matin entre les villages de Badiouré et Diango, sur la Route nationale n°4 (RN4). L’Armée qui a déjoué tôt le matin une tentative de braquage a essuyé des tirs de la part des bandes armées qui ont été toutefois repoussées par les soldats de l’Armée sénégalaise vite déployés sur les lieux.

C’est aux environs de 7 heures GMT qu’une colonne d’hommes armés a été signalée dans la zone. Armés, ils s’apprêtaient à investir la Route nationale N°4 pour braquer les véhicules. Repérés, ils sont vite attaqués par la grande muette aux aguets qui jalonne cet axe routier. Il s’en est suivi des échanges de tirs nourris entre les soldats de l’Armée sénégalaise et les bandes armées qui se sont repliées dans la forêt.

Dans ces accrochages, un militaire s’est blessé dans les rangs de l’Armée. Difficile, cependant, d’évaluer les partes enregistrées du côté des assaillants acculés de toute part.

Depuis quelques temps, cet axe routier est la cible des bandes armées qui en ont fait leur zone de prédilection pour perpétrer des braquages et autres forfaits. Des incidents qui surviennent au moment où l’Armée accentue l’offensive vers les bases rebelles de César Atoute Badiate, après avoir démantelé les bastions contrôlés par le chef rebelle Salif Sadio, dans cette même zone du Nord Sindian.

Cette tentative de braquage avorté suivie  d’échanges de tirs s’ajoute à d’autres forfaits perpétrés par des bandes armées dans la zone. S’agit-il d’éléments rebelles acculés par l’offensive de l’Armée ? Ou s’agit-il de bandits qui profitent de la situation pour semer le trouble et plonger les populations dans la psychose ? Des questions complexes et difficiles à répondre dans ce contexte de sécurisation enclenchée par les Forces de défense et de sécurité déterminées à extirper cette partie de la région de Ziguinchor de tout agissement d’éléments armés.

Ignace NDEYE

 

Leave a reply