Zone des Niayes : un appel à protéger l’horticulture

0
1175

Gora Diène a invité les autorités à préserver l’horticulture, la principale activité pratiquée dans la zone des Niayes (ouest), où elle est, selon lui, menacée par l’agrobusiness et les sociétés minières. ‘’Nous demandons aux autorités de veiller à la préservation de la principale activité de la zone des Niayes, l’horticulture’’, a dit M. Diène, directeur général d’une société agricole exerçant ses activités dans cette partie du pays. ‘’Nous vivons une double menace, notamment la présence d’acteurs qui évoluent dans l’agrobusiness, mais surtout la boulimie foncière des sociétés minières présentes dans la zone’’, a-t-il ajouté en marge d’un tournoi de football à Notto Gouye Diama. Ces menaces risquent de plomber la principale activité économique de cette partie du département de Tivaouane, a prévenu M. Diène, affichant du reste sa volonté de lutter contre les importations de produits horticoles marocains. Le manque d’eau à Notto Gouye Diama, sa non-électrification et l’absence de chambres froides de conservation des légumes constituent un handicap pour les agriculteurs locaux, selon Gora Diène. ‘’Nous avons choisi ce métier de maraîcher pour gagner dignement notre vie. Il est très difficile à exercer à Notto Gouye Diama, où des maraîchers parcourent des kilomètres pour trouver de l’eau’’, s’inquiète-t-il. La zone des Niayes, une bande de terre fertile longeant la Grande-Côte, qui va de Dakar à Saint-Louis (nord) en passant par les régions de Thiès (ouest) et Louga (nord), concentre environ 70 % de la production horticole du pays.

Leave a reply