1er édition du Forum MICD-AO : la création d’un réseau d’acteurs de la construction au menu des réflexions

0
257

Le Grand théâtre national a abrité mardi la première édition du forum sur les matériaux innovants et la construction durable en Afrique de l’Ouest. Sur initiative de l’Ecole Supérieur polytechnique (ESP) de l’université Cheikh Anta Diop, cette manifestation organisée dans le cadre du programme VARRIWA, est portée par l’agence universitaire de la francophonie (AUF) en partenariat avec les agences nationales en charge de la valorisation des résultats de la recherche du Bénin, du Burkina Faso, du Togo et du Sénégal. Cette initiative forum MICD-AO a pour objectif final de créer un réseau des acteurs de la construction durable en Afrique de l’ouest pour pouvoir maintenir la dynamique d’innovation.

« Ce réseau pourrait devenir un pôle d’expertise dans le domaine des matériaux innovants et de la construction durable », a déclaré le Pr Fadilou Mbacké Samb, directeur de l’Ecole Supérieur Polytechnique de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. En effet, dans ce réseau qui sera composé d’enseignants chercheurs, et  de chercheurs, le directeur de l’ESP les invite « à jouer un rôle prépondérant dans la résolution de l’équation », à savoir « comment construire toujours plus, tout en diminuant les effets négatifs sur l’environnement », préconise-t-il, avant d’indiquer que « la réponse à cette question doit également inclure la résilience des constructions face aux changements climatiques. »

Ainsi, la recherche et l’innovation étant deux missions fondamentales de l’université Cheikh Anta Diop, le Pr Samb estime qu’ « il est nécessaire face aux défis environnementaux et sociétaux, de mettre la recherche et l’innovation au service de la transformation responsable de notre société vers plus de durabilité. »

A sa suite, Pr Cheikh Mbacké Lo, Directeur de l’agence nationale de la recherche scientifique appliquée (ANRSA), revenant sur l’objectif du projet qui est de créer selon lui un environnement incitatif à la valorisation des résultats des recherches aux transferts de technologies et d’innovations durables dans les quatre pays, souligne que celui est « en parfaite cohérence avec la mission assignée à l’agence nationale de la recherche appliquée, qui consiste à favoriser l’utilisation des découvertes scientifiques et des technologies novatrice dans les secteurs clés de notre économie. »

Ainsi, en tant qu’un maillon important du dispositif national de recherche et d’innovation, l’ANRSA, « ambitionne de jouer pleinement son rôle d’interface entre la recherche et les autres secteurs de l’écosystème, recherche-innovation, notamment le secteur privé pour une meilleure utilisation des découvertes scientifiques dans le but d’impacter positivement le développement de notre pays », a fait savoir le Pr LO.

A son tour, Amadou Thiam, directeur de la construction et de l’habitat, a rappelé, « Nous vivons à une époque où les défis environnementaux et économiques nous poussent à repencher nos méthodes de construction. La croissance rapide de nos villes et l’augmentation de la population urbaine entre autres exigent des solutions à la fois efficaces, durables mais surtout respectueuses de notre environnement ».

De ce point de vue, préconise le directeur de la construction et de l’habitat, « Il est impératif que nous nous tournions vers des matériaux innovants qui nous permettront de bâtir des infrastructures. »

M. Thiam a également profité de cette tribune pour faire part de la volonté du ministre de l’Urbanisme des collectivités territoriales et de l’aménagement des territoires, Moussa Balla Fofana d’être l’ambassadeur de cette initiative pour la transformation réussie de des modes de construction.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply