Mbour – Hausse des prix des denrées de première nécessité : Dans un contexte de raréfaction du poisson et du démarrage timide du tourisme

0
739

L’augmentation progressive des prix des denrées de première nécessité fait tous ses effets dans le département de Mbour et présage de la précarité, des difficultés des bourses moyennes. Le fait est d’autant plus alarmant qu’il sa vit dans un contexte de raréfaction du poisson et d’un démarrage difficile du tourisme, deux mamelles de l’économie locale. Ainsi, plusieurs personnes interrogées ne cachent pas une inquiétude profonde.

Pour S. D, «la situation est difficile à vivre, avec la hausse sur tous les articles, avec un effet d’entrainement. Car l’huile et le riz connaissent une hausse, le vendeur de légumes est obligé d’en faire autant, pour être à mesure d’en disposer».

A.B.F, un cultivateur, pense aussi les choses sous un angle des plus pessimistes. A l’en croire, «la situation économique actuelle pourrait déboucher sur une paupérisation des populations aux revenus modestes car l’hivernage n’a pas répondu aux attentes dans le monde rural. Les récoltes n’ont pas été des meilleures. La pastèque, sur le marché, fait les affaires des banabana (commerçant détaillant), pour combien de temps», s’est-il interrogé ? Il se désole de la cherté de ce produit, malgré les multiples tas disséminés dans bon nombre de localités à des prix peu abordables.

«La situation est des plus alarmantes», selon la dame F.B. Elle a déploré la «qualité du riz» vendu sur le marché, à la limite de la consommation, car ayant des «impuretés, des brisures difficiles à dissocier des bonnes graines». Elle a aussi décrié la situation actuelle et a invité les autorités gouvernementales à les mettre dans les conditions d’avoir des alternatives de survie. Elle est d’avis que les conséquences des 20 mois de présence de la Covid-19 font encore des vagues.

S.N.BA

Sur le même dossier : Diourbel / Les ménages à bout de souffle interpellent l’État

Sur le même dossier : Hausse généralisée du prix des denrées, du loyer, de l’électricité et de l’eau : Une pilule mal digérée par les ménages

Sur le même dossier : Renchérissement des denrées de première consommation : A l’heure de la survie !

Sur le même sujet : Hausse des prix de produits de consommation : Macky, au défi d’investir sur le capital humain

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :