Traitement du rapport de la cour des comptes sur la covid-19 et du rapport 2022 de l’Ofnac : le président Diomaye face à ses responsabilités

0
376

Le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye qui avaient « ordonné » lors du Conseil des ministres du 17 avril dernier, la publication des rapports de la Cour des comptes, de l’Inspection générale d’Etat (Ige) et de l’Ofnac est désormais face à ses responsabilités avec cette publication par l’Ofnac de son rapport d’activités de l’année 2022. En effet, son régime est désormais attendu sur la suite qu’il donnera aux treize (13) rapports d‘enquêtes transmis aux autorités judiciaires chargées des poursuites de même que l’enquête de la Cour des comptes sur le carnage financier des Fonds de la lutte contre la pandémie Covid-19.

L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) qui a procédé, le jeudi 25 avril dernier, à la publication de son rapport d’activités de l’année 2022 met le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye et son régime devant leurs responsabilités. En effet, lors de la campagne électorale, l’actuel chef de l’État s’était engagé à ériger la bonne gouvernance au cœur de sa gestion par la lutte contre la prévarication des ressources publiques est désormais face à ses responsabilités. Plébiscité à la présidentielle du 24 mars dernier par 54,28% des électeurs sénégalais, le président conformément à cet engagement avait « ordonné » la publication des rapports de la Cour des Comptes, de l’Inspection générale d’Etat et de l’OFNAC lors du Conseil des ministres du 17 avril dernier.

Près d’une semaine après cette sortie du chef de l’État qui avait même suscité quelques interrogations dans la mesure où la publication de certains rapports comme ceux de l’Inspection générale d’État (Ige) que son prédécesseur, le président Macky Sall avait placé « sous son coude », est conditionnée par un décret de déclassification du chef de l’État. La balle est désormais dans le camp de son régime. Avec ce nouveau rapport de l’Ofnac, tous les Sénégalais attendent de voir la suite qui sera donnée à tous les dossiers d’enquêtes validés par l’Assemblée de l’Ofnac et transmis aux autorités judiciaires chargées des poursuites.

Il s’agit au total de treize (13) rapports d‘enquêtes dont 09 mentionnés dans le rapport d’activités de l’année 2021 et qui n’ont connu leur dénouement que durant l’année 2022, suite à leur examen par l’Assemblée de l’Ofnac. Tous ces dossiers ont donc été transmis au Procureur de la  République près le tribunal de grande instance hors classe de Dakar et à ses Substituts près des tribunaux de Grande instance  de Ziguinchor, de Diourbel, de Louga, de Thiès et de Sédhiou. Outre ce rapport de l’Ofnac, des Sénégalais entendent également impatiemment la réaction du régime en place sur l’enquête de la Cour des comptes relatif au carnage financier des Fonds de la lutte contre la pandémie Covid-19. Autant d’affaires impliquant des proches de l’ancien chef de l’Etat, Macky Sall, et étouffées en dépit de tous les engagements de gouvernance vertueuse des deniers publics.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply