Le mondial de Tata : possee or (Par Baba Diop)

0
429

Le dépit amoureux s’était emparé de Tata depuis la sortie des Lions de la coupe du Monde.  Elle avait du mal à avaler la pilule d’autant que la défaite des Lions avait plombé ses espoirs de devenir la Madame Crésus. Celle qui porterait dentier  en or, bracelets en or, bagues en or et boucles d’oreilles en or. Celle qui surlignerait ses cils et sourcils avec du khol poussière d’or. Tata était sure et certaine que 2022 était l’année vert jaune rouge frappée de l’étoile verte qui se terminerait avec le sacre mondial des Lions. La CAN n’était qu’un avant-gout. Son charlatan de Guinassé kate, en lançant les cauris, l’avait assurée de la victoire des Lions par 3 buts à zéro. Forte de cette prédiction, Tata partit convaincre son banquier de lui accorder un découvert de quelques millions pour son grand magasin « ku sop gaindé » (1) qu’elle entendait bien ouvrir. C’est ce qu’elle fit. Sur les rayons de son magasin tout était aux couleurs des Lions :  chaussures Népé, Seru rabal, cure dents, boucles d’oreilles Dibé, tout ce qu’on pourrait s’imaginer comme objets utilitaires.

La première victoire des Lions avait boosté le commerce de Tata. La deuxième défaite sonna la mort de «  Ku sop Gaindé ». Depuis ce jour Tata décréta une grève de la faim. Les médiateurs accoururent, l’imam en tête. Quand on interrogea Tata sur les raisons de cette grève de la faim. Elle murmura « Diaro or, semaine nu or, possé or ak dibé or Moy tax ma diog » (2)

Baba DIOP

  1. Qui aime les Lions
  2. Boucle d’oreille en or, bracelet Semaine en or, boucles d’oreilles,, dentier en or. C’est qu’il me fut pour cesser (la greve de la faim)

Leave a reply