Tabaski : 20 mille têtes de moutons pour approvisionner le marché de Ziguinchor

0
193

(APS) – Les besoins en moutons pour la prochaine fête de l’Aïd-el-Kébir sont évalués à 20.000 têtes dans la région de Ziguinchor (sud), a indiqué, vendredi, son gouverneur, Mor Talla Tine.

“L’année dernière, les besoins en moutons étaient estimés à 20.000 têtes. Malheureusement, compte tenu de la situation sociopolitique, ce besoin n’a pas été couvert. C’est environ 16.680 petits ruminants que la région avait accueillis”, a indiqué le chef de l’exécutif régional.

“Nous pensons cette année, compte tenu de l’amélioration de la situation et de l’engagement pris par les éleveurs, que ce besoin sera largement couvert au grand bonheur de la population”, a dit le gouverneur de Ziguinchor.

Mor Talla Tine s’entretenait avec des journalistes, au terme d’un comité régional de développement (CRD) axé sur le bilan de la précédente édition de la Tabaski et sur les préparatifs du prochain Aïd-el-Kébir, en présence des acteurs impliqués dans l’approvisionnement de la région en moutons pour cette fête.

“Faisant suite aux instructions de l’autorité, nous avons tenu ce matin un comité régional de développement consacré à la préparation de la fête de Tabaski prévue prochainement, vers la fin du mois de juin 2024.

Cette rencontre a permis de passer en revue tous les aspects liés à l’organisation de cette fête, particulièrement la disponibilité des moutons pour permettre aux musulmans de la région de Ziguinchor d’accéder plus facilement à ces petits ruminants”, a expliqué le gouverneur.

Il a fait observer que lors de cette réunion, les acteurs ont soulevé un certain nombre de problèmes, liés notamment au contrôle routier.

“Et à ce propos, nous leur avons rappelé que le Premier ministre a demandé à l’administration de prendre les dispositions nécessaires afin d’assouplir considérablement ces contrôles”, a signalé Mor Talla Tine.

La disponibilité de l’aliment pour le bétail et de magasins de stockage, en particulier dans la commune de Ziguinchor, ainsi que des aspects liés à la fonctionnalité des points de vente et des difficultés liées à l’accès au financement, ont été également soulevés par les acteurs.

M. Tine a rappelé que dans la région de Ziguinchor, il y a deux points de vente, dont celui situé au quartier Alwar et un autre dans le département de Bignona.

“Il est prévu l’ouverture d’un point de vente à Oussouye pour permettre aux acteurs de pouvoir s’approvisionner sur place”, a informé le gouverneur.

Selon lui, les mesures nécessaires seront prises pour juguler les problèmes d’accès à l’eau et à l’électricité afin d’avoir un bon approvisionnement du marché de Ziguinchor en petits ruminants.

Leave a reply