Ligue des champions : le PSG chute face au Borussia Dortmund qui file en finale

0
189

Défait en Allemagne au cours d’un match aller décevant, les hommes de Luis Enrique n’ont pas réussi à renverser la vapeur mardi en demi-finale de la Ligue des champions au cours d’une nouvelle rencontre marquée par des imprécisions et un manque d’inspiration.

Après sa défaite du match aller, le PSG se devait de faire le jeu mardi 7 mai face aux Allemands du Borussia Dortmund pour espérer décrocher sa place en finale de la Ligue des champions, mais les Parisiens n’ont jamais réussi à réellement enflammer la rencontre et déstabiliser la sérénité des Jaune et Noir.

Logiquement, les Parisiens cherchent dès les premières minutes à confisquer le ballon et à imposer le tempo du match. On s’attend alors à voir déferler les vagues bleues sur le mur défensif érigé par les hommes d’Edin Terzic. Ramos qui a été préféré à Barcola à la pointe de l’attaque parisienne, alerté au premier poteau, trouve les gants de Gregor Kobel (6e).

Quelques instants plus tard, Kylian Mbappé s’illustre sur une volée cadrée mais une nouvelle fois bien captée par le portier allemand. Loin de se laisser impressionner par les 45 000 spectateurs chauffés à blanc du Parc des Princes, les joueurs du Borussia Dortmund reprennent les ingrédients qui ont fait leur succès lors du match aller : un bloc bien regroupé et discipliné capable d’exploser en contre à tout moment.

Les Parisiens tentent de trouver la faille mais manque de précision à l’image de Dembélé dont la frappe trop enlevée s’envole dans les gradins. Au contraire, c’est le Borussia qui se procure la meilleure occasion de la première mi-temps. Sur une percée d’Adeyemi plein axe, l’attaquant du Borussia tente une frappe en déséquilibre mais bute sur la main ferme d’un Donnarumma vigilant (34e)

Hummels enfonce Paris

De retour des vestiaires, les hommes de Luis Enrique semblent décider à passer à la vitesse supérieure. Sur un centre puissant de Mbappé, Zaire Emery se retrouve seul au deuxième poteau mais trouve le montant. Dans la foulée, Matts Hummels jette un froid sur le parc des Princes. Sur corner, le légendaire défenseur central est seul pour marquer de la tête face à un Donnarumma resté sur sa ligne.

Dos au mur, Paris repart à l’assaut du but allemand mais l’étincelle se fait attendre. À cela s’ajoute un incroyable manque de réussite. A l’entrée de la surface, Nuno Mendes décoche une frappe croisée puissante qui vient s’écraser sur le poteau des buts de Gregor Kobel, le douzième pour Paris depuis le début de la compétition.

En fin de rencontre Marquinhos manque de peu le cadre puis Vitinha trouve la transversale. Les minutes filent et rien n’y fait. La réussite semble fuir les Parisiens qui se voient priver d’une deuxième finale de Ligue des champions quatre ans après celle perdue contre le Bayern Munich.

France24

Leave a reply