Assemblée générale des contrôleurs économiques : Les agents de l’administration du commerce réclament un meilleur traitement

0
218

L’Amicale des Contrôleurs du Contrôle économique du Sénégal (Acces) a tenu  son Assemblée générale ordinaire avant-hier samedi 28 janvier pour faire le bilan de l’exercice clôturé et  décliner la feuille de route pour cette année avec un programme d’activités innovant et  structurant.  A cette occasion, l’Acess a plaidé pour un meilleur traitement des agents  de l’administration du commerce.

En assemblée générale avant-hier, samedi 28 janvier, l’Amicale des contrôleurs du contrôle économique du Sénégal  (Acces) est revenue sur les difficultés auxquelles les agents de l’administration du commerce sont confrontés, avant de demander plus de considération pour cette corporation  qui joue un rôle important dans l’économie nationale.

« C’est vrai que l’Etat a beaucoup fait pour accompagner l’administration du commerce d’une manière générale. Mais n’empêche que les agents de ce dispositif  de choix dans ce ministère ne sont pas rémunérés à la hauteur  de leur contribution dans l’économie du pays et au bien-être de la population. Quand vous voyez l’ensemble des corporations des réseaux financiers, vous comprendrez que l’administration du commerce figure à la dernière position. Ce qui n’est pas normal. Ces énormes disparités ont trop duré. C’est le moment de le dire, une administration du commerce plus performante requiert  qu’elle puisse avoir les moyens de ces ambitions », a déploré Dominique Gomis, président de l’Acces.

Il soutient de même que les autres corporations qui sont sorties de la même école  (Ena) sont mieux traitées et bénéficient de plus d’indemnités. « Si on fait la balance entre leurs indemnités et les nôtres, on se rend compte qu’il y a un grand fossé. Comparés à des agents qui sont issus de la même école et  qui sont membres des mêmes régies financières, ces écarts sont énormes », se désole M Gomis.

Pour cette raison, il informe que les agents de l’administration vont    faire bloc au niveau du ministère, en relation avec les autorités  pour  porter ce combat. Par ailleurs, le président de l’Acces a rappelé l’importance des contrôleurs du contrôle économique  dans  l’architecture pyramidale  et dans l’amélioration des critères de convergences socio-économiques  de notre pays.

« L’importance de notre administration n’est plus à démontrer  dans la stabilité socio-économique de notre pays. Nos agents jouent un rôle important dans le jeu d’équilibre entre acteurs économiques et consommateurs mais également dans la protection du pouvoir d’achat du consommateur dans l’assainissement et la modernisation des circuits de distribution, dans l’accompagnement des petites et moyennes entreprises. Il y a la mise en œuvre  de la législation et de la réglementation économique à travers le contrôle de la qualité et de la quantité des produits alimentaires » indique-t-il.

Venu présider cette rencontre au nom du Ministre du Commerce et des Pme, le directeur du commerce intérieur Omar Diallo a témoigné toute la disponibilité de la hiérarchie à  accompagner  ces agents dans toutes les œuvres qui seront entreprises pour atteindre les objectifs communs qui leurs sont assignés notamment la régulation du marché, l’approvisionnement correct du marché et le suivi du contrôle  de la qualité des denrées  de premières nécessités.

NDEYE AMINATA CISSE

Comments are closed.