Emploi des jeunes, lutte contre la vie chère : la recette de Bassirou Diomaye Faye

0
289

Les jeunes ont beaucoup contribué à la victoire du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye, à l’issue du scrutin de dimanche dernier, 24 mars, dès le premier tour. L’attente qu’ils nourrissent est principalement de sortir du chômage. Le programme du président nouvellement élu pour contribuer à la création d’emplois, c’est de doter l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) de moyens financiers et humains suffisants pour lui permettre de fournir des données statistiques fiables, afin de suivre et de corriger l’évolution du secteur du travail et de l’emploi des jeunes, des femmes et moins jeunes et de mesurer réellement la masse de jeunes qui arrivent sur le marché́ du travail.

Dans son programme, Bassirou Diomaye Faye envisage aussi d’harmoniser les agences gouvernementales autour de l’entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes et d’augmenter considérablement le budget du ministère du Travail et de l’Emploi. Il compte créer une seule agence gouvernementale portant les politiques d’emploi dénommée la Grande agence gouvernementale sur l’emploi et le travail (Gaget) et un Bureau du suivi-évaluation des politiques d’emploi et de travail.

La création d’emplois passera également par la mise en place d’un ambitieux programme d’accompagnement des jeunes diplômés. «Ce programme «Goungué» sera implémenté́ par notre premier gouvernement afin d’accompagner l’insertion des diplômés de l’enseignement technique et la formation professionnelle et promouvoir l’auto-emploi». Il y aura aussi la création de la Maison des entreprises régionales (Mer) et des espaces de coworking des autoentrepreneurs et la création d’un régime de protection et d’assurance sociale des entrepreneurs.

Le nouveau régime compte aussi faciliter l’accès à l’emploi des personnes handicapées en combattant toute discrimination fondée sur le handicap et en instituant, dans le décret d’application de l’article 29 de la loi d’orientation sociale. La lutte contre le chômage passera par l’encouragement et l’accompagnement des initiatives privées des personnes handicapées en matière de création d’entreprises individuelles, de petites et moyennes entreprises (Pme), de coopératives de production et d’entreprises adaptées, tout en incitant les services de l’État et des Collectivités territoriales à réserver une part de leurs marchés à de telles entreprises.

En outre, le nouveau régime compte lutter contre la pauvreté, l’exclusion et la vulnérabilité́ afin de permettre à toutes les couches de la population de mener une vie digne, par la mise en place d’un Programme national de solidarité́ et la création d’un Fonds national de solidarité́. Bassirou Diomaye Faye et son gouvernement feront de la baisse des prix des denrées de première nécessité́ une priorité́ absolue de la «première année de gouvernance».

Cela passera par une réorganisation profonde des fonds alloués aux subventions étatiques et une allocation adéquate des recettes du Pétrole et du Gaz. «Nous développerons l’approche coopérative pour la création d’emplois et l’appui à la production à la base par la mise en place d’un Programme de développement de l’Économie sociale et solidaire (Ess) pour la création de richesses immédiates (Precosol)». Il sera aussi institutionnalisé l’Economie sociale et solidaire comme levier du développement durable et local participatif et intégré́ au travers d’une approche projet et partenariat public-privé.

 

Fatou NDIAYE

Leave a reply