« J’ai rencontré Adji Sarr dès les premiers jours de cette affaire pour… », Madiambal Diagne sur l’affaire Sweet Beauty

0
407

Les langues ne cessent de se délier dans l’affaire supposée de « viol et menace de mort » contre la masseuse de Sweet Beauty, Adji Sarr par le leader de Pastef,  Ousmane Sonko. Cette fois-ci, c’est le Président Directeur général de Avenir Communication qui informe avoir rencontré l’accusatrice.

« J’ai rencontré Adji Sarr dès les premiers jours de cette affaire pour l’écouter et lui poser certaines questions aux fins de me faire mon propre opinion (…) Je fais parti des premiers de ce pays à être informé de cette affaire.« , a déclaré Madiambal Diagne, invité de l’émission Faram Facce de ce jour, mercredi 4 mai 2022, animée par Babacar Fall de la RFM.

À la question de savoir pourquoi n’a t’il pas rencontré Ousmane Sonko, M. Diagne informe avoir rencontré des proches de Ousmane Sonko.

Quid de son opinion personnel après avoir rencontré la masseuse accusatrice? Le patron de Avenir communication donne sa langue au chat.

Se prononçant sur les mises en garde du chef de l’État contre les maires qui ne respectent pas les organigrammes définis par la loi, Madiambal Diagne  dira que « les divergences de vues ne peuvent manquées entre l’Etat central et l’Etat décentralisé« . Le journaliste, et non moins Pdg du groupe avenir communication se dit convaincu que le président de la République Macky Sall s’adresse à Barthélémy Dias.

Il a toutefois rappelé qu’en 2013, il y a eu un cadre de concertation pour établir un organigramme. Lequel organigramme définit clairement comment doit fonctionner le cabinet du maire. Sur cette base, il ne peut en être autrement, selon lui tout en estimant que « c’est sur ce principe établi que le chef de l’Etat a jugé utile et opportun de souligner pour que nulle en ignore« .

Il trouve pour autant que « dans cette affaire ni le gouvernement ni les populations de Dakar ne gagne dans ce dilatoire »

J P M

Leave a reply