Lutte contre le paludisme : le Sénégal et PMI s’engagent pour l’élimination de la malaria d’ici 2030

0
1004

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye, à travers le Programme national de la lutte contre le paludisme (PNLP), a reçu, avant-hier mercredi, M. David Walton, le coordonnateur de l’Initiative du Président Américain (PMI) pour lutter contre paludisme au niveau de Washington. Les deux autorités ont discuté de l’élimination du paludisme d’ici 2030.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS), à travers le Programme national de la lutte contre le paludisme (PNLP), a reçu la visite du Coordonnateur global de PMI, mercredi dernier, au cabinet du MSAS, en présence du ministre, Docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye. Cette dernière s’est inscrite résolument vers l’extension de toutes les interventions à efficacité prouvée afin d’atteindre les objectifs d’élimination à l’horizon 2030 fixés par la Stratégie mondiale de lutte contre le paludisme. A cet effet, le Sénégal bénéficie, dans la mise en œuvre de son plan stratégique, de l’appui de l’Initiative du Président Américain (PMI) pour lutter contre paludisme.

Revenant sur l’objet de cette visite, Docteur Doudou Séne, Coordonnateur national du Programme national de lutte contre le paludisme au Sénégal (PNLP), explique : «nous avons l’honneur de recevoir M. David Walton qui est le coordonnateur de PMI au niveau de Washington. Il a choisi le Sénégal pour sa première visite et cela pour plusieurs raisons. D’abord les résultats de l’Etat du Sénégal dans le domaine de la lutte contre le paludisme, mais également de venir s’enquérir des défis qu’il nous reste à relever par rapport à l’élimination du paludisme. Sur ce point, effectivement, le Sénégal, sur pratiquement 79 districts, est en pré-élimination sur les 43 districts. Il nous reste peu de chemin à faire, mais avec beaucoup de défis. Le ministre de la Santé a apprécié à juste valeur et transmis ces sincères remerciements au peuple américain pour tous ces efforts pour que le Sénégal se départisse du paludisme»

Pendant cet échange, plusieurs défis ont été lancés en ce sens. Le premier est la mobilisation des ressources financières en interne, le deuxième, l’implication de tous les acteurs et le dernier défi est la mobilisation des collectivités territoriales. Pour les acteurs, le Sénégal ne peut atteindre l’élimination sans l’implication des autres pays frontaliers notamment la Gambie. Et, grâce aux plaidoyers que l’équipe du Sénégal, PMI et PNLP font cause commune. «Aujourd’hui, le PMI va s’engager à donner des financements à la Gambie parce qu’on ne peut pas gagner la bataille sans les pays riverains comme la Gambie, la Guinée-Bissau, Guinée-Conakry, le Mali et en fin la Mauritanie», a fait noter le Coordonnateur du PMI, David Walton, qui a réitéré son accompagnement pour le Sénégal, pour pouvoir atteindre son objectif d’élimination d’ici 2030.

MAO NDIAYE (STAGIAIRE)

Leave a reply