Medias-nécrologie-réaction : Eugénie Rokhaya Aw Ndiaye, « une passionnée des médias et militante d’une presse libre et de qualité » (Cored)

0
379

(APS) – Le président du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie des médias (CORED), Mamadou Thior, a rendu hommage, lundi, à Eugénie Rokhaya Aw Ndiaye, « une passionnée des médias’’, ’’au service d’une presse libre et de qualité ».

Eugénie Rokhaya Aw Ndiaye, présidente du Tribunal des pairs du CORED et ancienne directrice du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de Dakar, est décédée à l’âge de 70 ans, dimanche des suites d’une maladie.

« Avec Eugénie Rokhaya Aw Ndiaye, c’était la passion des médias, l’éthique et la déontologie chevillées au corps, ardente défenseure des journalistes et techniciens des médias. Elle accordait une importance particulière aux conditions de travail des femmes dans les entreprises de presse’’, a témoigné Thior dans un communiqué transmis à l’APS.

Mme Aw avait été désignée en octobre 2020, présidente du Tribunal des pairs du CORED composé de 12 membres, dont cinq femmes, la plupart des journalistes en activité ou à la retraite, a-t-il rappelé.

Durant ce temps, a-t-il ajouté, « elle a fait preuve d’une disponibilité et d’un engagement sans faille au service d’une presse libre et de qualité, une des attributions du CORED ».

Il a fait savoir qu’elle présidait le premier mercredi du mois, les réunions mensuelles du tribunal des pairs et avait fini de planifier la prochaine pour ce mercredi, 6 juillet.

« L’illustre disparue mettait avec générosité et beaucoup d’énergie, son expérience au service du CORED, participait à nos activités au profit des journalistes et techniciens des médias », a indiqué Thior.

Selon lui, « Eugénie Rokhaya Aw Ndiaye a rempli sa mission jusqu’au bout puisqu’elle a dirigé avec brio, du 23 au 26 juin 2022, à Ndangane Campement, dans les Iles du Saloum, l’atelier sur la relecture des textes du CORED et de la Charte des journalistes du Sénégal, organisé en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert ».

Mamdou Thior a assuré de l’engagement du CORED à finaliser et partager ce legs qu’elle a défendu et validé le 26 juin dernier, ainsi que le plaidoyer qu’elle a fait ce jour pour les femmes dans les médias.

Au nom du CORED M. Thior a « ses sincères condoléances à sa famille et au monde des médias ».

« Repose en paix Présidente, comme nous t’appelions très affectueusement. Pars en paix grande dame, votre vie a été utile », a-t-il conclu.

 

Leave a reply