Open press de l’équipe nationale du Sénégal : Cissé ouvre la tanière, les Lions se lâchent

0
283

Dans la dynamique de raffermissement des liens avec la presse sénégalaise, le sélectionneur national, Aliou Cissé a encore posé un acte inédit. Un «open press» a été organisé hier, jeudi 4 janvier, à l’hôtel Radisson Diamniadio qui fait office de tanière. Face aux journalistes, les Lions se sont lâchés. De la préparation, à la stratégie de conversation du titre, la bande de Kalidou Koulibaly, composé d’anciens, de champions d’Afrique en titre et de novices, s’est livrée aux questions des joueurs.  

Kalidou Koulibaly, capitaine des Lions

«Rendre fier le peuple sénégalais»

«C’est une Can où toutes les équipes seront au rendez-vous. On sait qu’on sera les concurrents pour cette Coupe. On sait que tout le monde voudra gagner contre nous. La plupart du temps, le tenant du titre sort au premier tour. On va faire abstraction de ça et montrer à tout le monde qu’on sera prêts pour la Coupe d’Afrique.

Dans un premier temps, il faut passer au premier tour et aller le plus loin possible avec tout notre staff et tout ce qui sera derrière nous pour rendre fier le peuple sénégalais».

Gambie, Cameroun et Guinée

«Pour dire vrai, je crains les trois équipes. Jouer contre nos cousins Gambiens et Guinéens est très difficile et jouer contre le Cameroun aussi. Mais, on est le Sénégal. On va relever nos manches, gagner ces matchs et montrer qu’on est le Sénégal et les tenants du titre. Il faut montrer qu’on est une équipe très performante et forte. Ça va être sur le terrain et on va démontrer qu’on est prêt pour cette compétition».

Blessure au sein de l’équipe

«On a beaucoup de blessés à l’aube de la Can. Il faut essayer de les mettre sur pieds le plus tôt possible. On a des jeunes joueurs qui sont prêts et qui demandent tout simplement à démontrer leur talent sur le terrain. Ça, c’est un point positif. On va essayer de gérer tout ça. Mais la présence des joueurs comme Nampalys Mendy, Gana Guèye est très importante et j’espère qu’ils seront prêts pour le début de la compétition. Mais, si ce n’est pas le cas, ils seront prêts pour les matchs suivants. Il est important qu’ils soient avec nous. Parce que ce sont des joueurs qui sont très importants pour nous, le collectif et le groupe. On ne peut pas faire en moins d’eux».

Objectif à la Can

«L’objectif principal c’est de conserver le titre. On s’est battu plusieurs années pour le gagner et on l’a fait ; il y a deux ans. On va essayer de refaire cet exploit et remettre le drapeau du Sénégal sur le toit de l’Afrique. C’est notre objectif. J’espère qu’on le réalisera. C’est le rêve de tous les Sénégalais. C’est avec leurs prières et leur soutien main dans la main qu’on ira le plus loin possible et ça sera le cas. Le 12 février, on sera au Sénégal avec cette Coupe inchallah».

Amical contre le Niger ce lundi

«C’est un bon test. C’est bien de finir la préparation devant notre public. J’espère qu’ils viendront très nombreux pour regarder ce match. C’est notre dernier match avant notre départ à la Can. Lors des éliminatoires de la Coupe du monde, on n’avait pas joué notre match devant notre public car c’était à huis clos (sanction de la Fifa). Ça sera important de retrouver notre public. Cela va nous donner une motivation pour aller en Côte d’Ivoire et bien préparer cette Can et bien commencer la compétition».

Krépin Diatta, attaquant

«On se prépare et on est en train de faire le travail foncier qu’il faut pour pouvoir être prêt lors du début de la compétition. Je pense que le travail est en train d’être fait maintenant, c’est à nous de continuer de bien bosser et de se préparer parce que ça va pas être une Can facile. Il faut se préparer en conséquence».

Analyse du groupe C

«Quand les gens peuvent dire ouais c’est une poule de la mort, mais je pense qu’en Afrique, il faut s’attendre à ça.  Si tu veux gagner une compétition, il va falloir te dire qu’il faut battre tout le monde. Il faut bien les préparer parce que ce ne sont pas des petites équipes.  On est les champions en titre, mais il faudra déposer tout  et reprendre à zéro. C’est avec cette mentalité qu’on pourra faire quelque chose pour défendre notre titre».

Sénégal, une équipe à battre

«On sera l’équipe à battre, ça c’est sûr. Maintenant, on est en train de se préparer en conséquence parce qu’on sait que ça va être une Can âprement disputée, mais on est prêts. En 2022, je pense qu’on a été parmi les favoris mais certains ne voyaient pas qu’on aille au bout. Aujourd’hui, il faut respecter le Sénégal aussi parce que on revient d’une finale de Can (2019) et d’une victoire de Coupe d’Afrique (2021), cela prouve que le Sénégal est présent dans ce dans ces compétitions là. On va être prêts, on va bosser et prendre les matchs les uns après aux autres et essayer de donner le maximum parce que ça va être cette marche pour pouvoir jouer la finale. Il faut être prêts dès le début».

Pape Guèye, milieu de terrain

«Je suis très content de faire partie de cette liste. Je ne dirais pas douter mais c’était plus comme un objectif je savais que je devais travailler et c’est ce que j’ai fait lors des séances d’entraînements à Marseille ou avec mon préparateur physique. J’ai toujours fait beaucoup plus donc c’était un objectif dans ma tête et aujourd’hui je suis très content d’être ici et j’espère aider cette équipe».

Son niveau

«Je n’ai pas du tout perdu mon niveau parce que j’ai fait quelques matchs avec l’équipe réserve mais tous les jours j’étais avec l’équipe professionnelle donc je suis bien physiquement. Il manque quelques minutes mais je me sens de mieux en mieux et voilà c’est rassurant pour la suite».

Défendre le titre

«On est prêts, on sait qu’on est attendus, on est  favoris donc on doit assumer ce statut-là. On est très humbles, on va continuer à travailler comme on l’a fait. On va étudier chaque équipe, prendre match après match et je pense que c’est comme ça qu’on arrivera à notre objectif».

Groupe C

«C’est trois très bonnes équipes mais je pense qu’on a un peu plus d’expérience sur les compétitions. On sait qu’en Afrique, c’est  très compliqué de jouer avec toutes ces conditions mais on est prêts, on va étudier chaque équipe. J’espère qu’on va faire de très bons résultats».

 Abdou Diallo, défenseur des Lions

«On prépare cette Can de la même manière que la première puisqu’elle s’est bien passée la première fois donc pour reprendre les mêmes bases et recommencer. Le Sénégal sera attendu mais l’objectif c’est de remporter un 2ème sacre. Comme on dit l’appétit vient en mangeant,  donc on a pris un premier titre, on a encore plus envie d’en prendre un 2ème et ce serait historique !».

Joueurs

«On a  un bon mixte de d’anciens qui ont de l’expérience et de jeunes pépites, un très bon groupe, une très bonne alchimie. On est habitués avec le Sénégal maintenant, il va falloir mettre les ingrédients pour que la mayonnaise prenne et remporter le sacre final. La concurrence est positive. On est au très haut niveau donc c’est normal. On est habitué à ça dans mon club donc je trouve ça positif tout simplement c’était vraiment les symboles».

«J’espère avoir un meilleur niveau puisque là j’ai beaucoup de temps de jeu donc j’arrive avec du rythme avec du peps que j’avais un peu moins en 2022. Je joue un petit peu moins à cette époque à Paris. J’espère avoir un meilleur. C’est un beau groupe des belles affiches des derbys. C’est positif, ça va nous obliger à rentrer dans la compétition très très vite».

«C’est positif après, il nous manque des joueurs (blessures). C’est le point un peu plus négatif. On espère qu’ils vont tous revenir vite et en forme parce qu’on va avoir besoin de tout le monde. C’est un long chemin à la Can. Donc, on aura besoin de tout le monde».

Pathe Ciss, milieu de terrain

«C’est ma première et je prépare cette compétition avec beaucoup de sérénité et beaucoup de concentration. On a un titre à défendre du coup, on va bien préparer ça».

«C’est faire tout mon possible pour aider l’équipe quand le coach aura besoin de moi. Aider l’équipe est répondre présent à chaque fois que le coach fait appel à moi».

«Ce n’est pas un groupe facile (groupe C). Ouais, ça c’est sûr, on sera attendus et ça ne sera pas juste facile mais on a les mots qu’il faut pour le monter qu’on est qu’on est venus pour bien défendre notre titre».

«Je ne vois pas une concurrence (au milieu) parce que chacun est ici c’est parce que  il a quelque chose qui pourrait rapporter au groupe et après, c’est au coach de faire ses choix. Celui qui joue ne veut pas dire qu’il soit meilleur que l’autre».

«Je viens d’arriver ce matin (hier) mais j’ai regardé les vidéos et je vois que le groupe vit bien et l’ambiance est là. On est prêts pour aller défendre le titre».

Sadio Mané, attaquant

«La préparation se passe bien. Il  y a de l’ambiance mais en dehors de ça, il y a le maximum de concentration dans l’équipe. Ce qui veut dire qu’on est vraiment prêts à exister,  à rentrer dans la compétition et surtout à conserver notre titre».

Sur la Can

«On a de l’espérance par rapport au Can passée et on sait aussi comment ça se passe.  On va essayer de l’aborder comme on l’avait toujours fait, après profiter de notre espérance et améliorer certaines choses qui ne nous ont pas facilité la tâche mais dans l’ensemble je pense qu’on est conscient maintenant on est juste impatient de démarrer la compétition».

«Je pense que c’est le football qui est ainsi fait. Dès fois tu es forme, dès fois, il y a la méforme. Mais, on s’adapte et on essaie de faire avec. Ce qui est important, c’est qu’il faut répondre présent au bon moment. On peut attendre à un Sadio à 100 % Inch Allah».

Abdallah Sima, attaquant

«Franchement,  c’est une fierté de  jouer pour le Sénégal. Quand j’ai su que  je fais partie de ceux qui vont aller à la Can j’étais très content et toute ma famille aussi».

«Comme tout footballeur, faire une bonne Can, et ramener la Coupe. Je pense qu’on a l’effectif qu’il faut pour gagner cette Can et je suis là pour qu’on gagne encore la Can».

«Pour moi, c’est l’équipe qui est la plus importante. C’est en tant que novice je suis là pour apporter un plus à l’équipe. Donc, j’espère que je vais apporter toutes mes qualités pour cette équipe, marquer des buts, pourquoi pas, beaucoup de buts, pour qu’on gagne la Can».

Habib Diallo, attaquant

«La préparation ça se passe très bien. On s’entraîne bien. On a fait des entraînements comme tout le monde avec de l’intensité. Ce qui est normal. Il faut bien se préparer avant de partir à la Can».

Concurrence

«On le vit très bien. Pour moi, c’est normal parce que le Sénégal c’est la meilleure équipe. On part pour essayer de défendre notre titre. On n’y va pas pour des vacances ou d’essayer de jouer des matchs de poule simplement. On y va pour gagner le trophée. On va essayer d’avoir la 2ème étoile. On est prêts. J’espère que ça va se faire».

Edouard Mendy, gardien de but

«La préparation se passe bien. On récupère les joueurs par vague parce que tout le monde joue des championnats différents. Il y a  des joueurs incertains  ou avec des pépins physiques. On va récupère tout le monde au compte-gouttes. On se prépare physiquement,  il n’y a pas de gros travail à faire parce qu’on est en pleine saison et tous les joueurs sont dans une bonne forme. C’est juste des ajustements qu’il faut faire. L’aspect tactique, c’est ce qui est prédominant. On le travaille tous les jours pour se tenir prêt pour le premier match de cette Coupe d’Afrique».

«C’est toujours particulier quand on gagne et quand on est champion en titre. On est attendus au tournant. Tout le monde veut la tête du champion. Je ne dirais pas que c’est une pression de plus mais c’est quelque chose de particulier qu’il faut appréhender, qu’il faut gérer. On a assez d’expérience dans l’équipe. C’est à nous de faire avec en continuant notre football qui fait que qu’on  est une des plus fortes équipes du continent. On va y aller étape par étape pour après à la fin conserver notre titre».

Nicolas Jackson, attaquant

«Je prépare activement la CAN parce que je ne faisais pas partie du groupe en 2022. Je ne fais pas partie donc des champions d’Afrique. Je prie Dieu qu’on le gagne une deuxième fois d’affilée comme ça ce sera ma première. On est en train de travailler sur ça en équipe et comme une famille».

«Malgré ce changement de statut, je garde la tête sur les épaules. Je prépare cette Can dans le calme. Je continue de travailler et j’attends tranquillement mon heure. Rien n’est facile. On sait que tous les matchs sont difficiles à la Can mais on est en train de travailler pour les gagner tous».

«On a été bien intégrés. C’est comme si on était dans une même famille. Le coach nous donne une idée de comment il veut jouer et on essaie de l’appliquer sur le terrain parce que c’est comme ça on pourra en sortir victorieux».

«Il ne manque pas grand-chose pour marquer mon premier but en équipe nationale. J’y arriverai avec l’aide de Dieu».

«C’est un match (Gambie) comme tous les autres même si mon père est originaire de la Gambie et j’y ai aussi des amis. Jouer en Afrique n’est jamais facile. C’est comme j’appréhende les matchs que ce soit la Gambie, le Cameroun, etc. On ira à la Can pour tout donner et gagner tous nos matchs».

Boulaye Dia donne des nouvelles de sa blessure, « ça va aller »

«Mon état de santé actuellement ? Ça s’améliore. Je suis dans la phase où je fais beaucoup de vélo. Il y a du mieux. Inchallah, ça va aller. On prépare la Can comme la précédente. On est là et on ne se prend pas la tête. On applique les consignes. On est une famille, on rigole ensemble. On se prépare bien. On n’est pas encore au complet, on attend les autres mais on sera prêts»

«Qu’ils (les supporters) viennent nous encourager, parce que ce sera la dernière fois qu’ils nous verront à Diamniadio avant le départ. Ce serait bien qu’ils viennent tous au stade nous encourager et nous dire au revoir une dernière fois pour ceux qui ne pourront pas être en Côte d’Ivoire.»

A.T

Leave a reply