Saint-Louis : réunion annuelle du projet KAFACI au niveau de AfricaRice : Chercheurs et scientifiques de 21 pays africains partagent les acquis

0
325

Le Centre pour le Riz en Afrique (AfricaRice) abrite depuis quelques jours la réunion annuelle du Projet KAFACI qui est financé par la République de Sud Coréenne. Il couvre 21 pays en Afrique qui sont tous représentés à cette rencontre. L’objectif est de partager les résultats et les acquis sur la modélisation de la sélection variétale en Afrique. En effet, lancé en 2017, ce projet KAFACI a permis l’homologation d’une trentaine de variétés de riz dans ces 21 pays dont le Sénégal. C’est ce qu’a fait savoir le Directeur régional du Centre AfricaRice de Saint-Louis, Dr Mandiaye Diagne. Il révèle que 15 millions de tonnes de riz par an, sont produites par ces 21 pays africains qui sont accompagnés par la République de Corée du Sud dans le cadre de la mise en œuvre du Projet KAFACI. Ce dernier vise à accélérer le processus de développement variétal en Afrique. Cependant, la consommation annuelle de ces 21 pays est de 25 millions de tonnes de riz.

«Si on prend l’ensemble de ces 21 pays africains, ils représentent 79% de la production de riz en Afrique subsaharienne. Ce qui veut dire que le riz est une spéculation importante dans ces 21 pays. Leur consommation moyenne annuelle depuis 2017 tourne autour de 25 millions de tonnes, soit un gap de 10 millions de tonnes que ces pays sont obligés d’importer», a confié Mandiaye Diagne. Il a fait part également de la nouvelle approche développée par ces chercheurs à travers ce projet KAFACI qui consiste à accélérer le processus de développement variétal.

«Au lieu d’un cycle de 10 ans pour avoir une variété, maintenant au bout de 2 ans, on peut avoir une variété qui peut répondre aux besoins des consommateurs», a-t-il rappelé. Des projections sur diverses thématiques sont au menu de cette réunion annuelle où il est prévu également des descentes sur le terrain au niveau des centres d’AfricaRice de la région.
YVES TENDENG

Leave a reply