Sédhiou-revue des engagements du conseil des ministres de mai 2023 : Amadou Bâ rassure de la relance des travaux

0
337

Dix mois après la tenue du Conseil des ministres décentralisé à Sédhiou, le Premier ministre Amadou Bâ est revenu sur ses pas pour procéder à la revue des chantiers. A la tribune, les différents acteurs des secteurs et filières ont relevé des lenteurs énormes dans la mise en œuvre avant de solliciter la relance des travaux surtout le démarrage des projets qui, jusque-là, n’ont pas connu de début d’exécution comme la sphère administrative. Le Premier ministre Amadou Ba a rassuré que les travaux connaîtront un coup d’accélérateur sous peu.

Sitôt après la visite de certains chantiers en cours dans la région de Sédhiou hier, le Premier ministre Amadou Ba a fait face aux techniciens des différents secteurs d’activités pour procéder à la revue du niveau de mise en œuvre des engagements du Conseil des ministres décentralisé à Sédhiou en mars 2023. L’instance avait approuvé le programme triennal d’investissement prioritaire à hauteur de 400 milliards en valeurs de nos francs. Il s’articule autour du désenclavement avec le bitumage de la boucle du Boudié et du Pakao, la construction du pont Balla Moussa Daffé à Témento, la sphère administrative et la création des chaines de valeurs des différentes filières pour lutter contre la précarité et la migration clandestine. A cela s’ajoutent les constructions scolaires pour éradiquer les abris provisoires, l’achèvement des stades toujours en chantier, l’aéroport de Diendé, l’accès à l’eau et à l’électricité et de bien d’autres programmes structurels visant à relever l’indice de développement local de la région de Sédhiou.

Le directeur de l’Agence régionale de développement Nfally Badji a relevé dans sa présentation le riche potentiel de Sédhiou qui classe la région première productrice d’anacarde, deuxième pour la production de banane et troisième pour le riz. Et nonobstant cette floraison de potentiel, la région de Sédhiou traine en queue de peloton du classement de l’agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). Suffisant alors pour comprendre que la région manque ostensiblement d’infrastructures pour valoriser ce potentiel. Les interventions de différents responsables de filières, les jeunes et les femmes ont porté le plaidoyer pour accélérer les chantiers qui progressent selon eux à un rythme assez lent. Dans sa réponse, le Premier ministre Amadou Ba a rassuré qu’une attention particulière sera accordée à ce programme et que dans les semaines et mois à venir, des avancées significatives se feront dans la réalisation des chantiers de Sédhiou.

Moussa DRAME

Leave a reply