Après sa défaite à Sangalkam : Oumar Guèye engage la bataille judiciaire, ses tombeurs le raillent

0
703

Après le scrutin, c’est une nouvelle étape que le maire déchu de Sangalkam a engagée pour contester les résultats. Mais le camp victorieux se dit prêt à défendre sa victoire et se prépare pour aller au travail. Le nouveau maire de la commune a tenu un point de presse pour remercier les populations et réitérer son engagement à œuvrer pour le développement de Sangalkam.

La bataille des procédures est lancée dans la commune de Sangalkam, le ministre Oumar Gueye refuse de reconnaitre sa défaite et annonce un recours pour des irrégularités constatées avec l’utilisation d’anciennes cartes d’identité. Mais le camp victorieux ne l’entend pas de cette oreille et se met déjà dans la perspective du mandat. En effet, après la publication des résultats par la commission de recensement des votes, le maire déchu a fait un point de presse pour dénoncer des pratiques irrégulières. Le principal argument du ministre des Collectivités territoriales repose sur l’usage d’anciennes cartes d’électeurs à la place de celles qui ont été rééditées à la suite du dernier redécoupage administratif. En effet, le nouveau découpage administratif avait rattaché les villages de Kounoune, Keur Ndiaye Lô et les nouvelles de la localité qui, jusque-là, dépendaient de Bambilor, à la commune de Sangalkam.

« J’ai la certitude qu’il y a des irrégularités. Mais après analyse et un coup d’œil sur le processus et toutes les informations qui nous sont parvenues en plus des documents, je me suis dit qu’il y a des choses anormales. Donc nous allons faire tout notre possible pour rétablir le droit. De notre côté, tout est mis en place pour que la vérité sorte. La démocratie en est ainsi, car les résultats provisoires ne sont pas des résultats définitifs. Nous allons tout mettre en branle pour que le droit soit dit et dans toute sa rigueur », a souligné Oumar Guèye.

 Un argumentaire balayé par les victorieux, avec à leur tête le nouveau maire élu, Alpha Bocar Khouma. Selon ces derniers, on n’a jamais vu une opposition voler des élections. Mieux encore, à la veille du scrutin, le ministre de l’Intérieur était de passage dans la commune parmi les zones pilotes du scrutin, « mais il n’a décelé aucune anomalie dans le processus et la mise en place du matériel » a expliqué Djiby Ndiaye. Le plénipotentiaire de Yewwi Askan Wi de Sangalkam d’ajouter : « on a gagné et c’est acté.  Ce qu’Oumar Guèye a dit n’engage que lui. Le ministre de l’Intérieur a fait une visite ici et aucune irrégularité sur les cartes n’a été notée. Omar Guèye est dans ces habits d’opposant ».

Fort de cela et du verdict des urnes, et au cours d’un point de presse tenu au QG de la coalition à Keur Ndiaye Lô, Alpha Bocar Khouma dit Pape Sow et ses partisans ont tourné en dérision la sortie de leur adversaire, non sans afficher leur ferme volonté de défendre une victoire acquise de haute lutte. « Nous sommes prêts à défendre notre victoire contre toute tentative de hold-up », a dit le nouveau maire. Pape Sow et ses partisans estiment que la victoire n’est entachée d’aucune « irrégularité » comme veut le faire croire le maire défait. D’ores et déjà, le camp victorieux invite le maire sortant à « préparer la passation de service car l’heure est au travail » a expliqué Pape Sow. Le nouveau maire a enfin remercié les populations et s’est engagé à travailler pour la mise en œuvre du programme qu’il avait soumis à leur approbation, le programme 44-9-24, (44 engagements pour 9 compétences pour 24 quartiers).

WORE NDOYE

Comments are closed.