Cheikh Tidiane Dièye : ‘’Il faut que les Sénégalais aient accès à une eau de qualité et à des coûts raisonnables’’

0
236

(APS) – Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh Tidiane Dièye, a assuré les Sénégalais, lundi, à Dakar, de la volonté des nouveaux dirigeants du pays de leur distribuer une eau de qualité, en quantité suffisante et à des tarifs ‘’raisonnables’’.

‘’Il faut que les Sénégalais aient accès à une eau de qualité, en quantité [suffisante] et à des coûts raisonnables’’, a promis M. Dièye lors d’une visite d’infrastructures faisant partie de son ministère.

Selon lui, le gouvernement va revoir sa politique hydraulique si les résultats des audits annoncés récemment en Conseil des ministres l’exigent. ‘’Nous allons étudier les options choisies par le gouvernement sortant. Évidemment, si nous trouvons qu’elles ne correspondent pas à l’intérêt du peuple sénégalais et à nos ambitions, nous n’hésiterons pas à les remettre en question’’, a-t-il soutenu.

‘’Nous voulons faire de l’eau la première ressource du pays [pour la] relance des secteurs agricole et industriel notamment. Pour ce faire, il faut d’abord une nouvelle politique’’, a assuré le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a ordonné la conduite d’‘’un audit rapide’’ du contrat d’affermage liant l’État du Sénégal à la SONES et à SEN’EAU, et du contrat de performance signé par l’État, la SONES et SEN’EAU.

M. Faye ‘’a demandé au ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement de procéder à un audit rapide du contrat d’affermage entre l’État du Sénégal et SEN’EAU et du contrat de performance État-SONES-SEN’EAU”, annonce le dernier communiqué du Conseil des ministres.

Selon la même source, le président Faye a aussi demandé au ministre concerné d’‘’engager l’évaluation des partenariats public-privé et de l’ensemble des contrats de délégation de service public de l’eau potable en milieux urbain et rural, avec un ciblage spécial sur les projets de dessalement des Mamelles et de la Grande-Côte développés par la SONES’’.

Il a annoncé la création d’une autorité de régulation du secteur de l’eau.

Leave a reply