Chine: un demi-million de cas Covid par jour dans une seule ville (responsable local)

0
166

Un demi-million de personnes sont infectées par le coronavirus tous les jours dans la seule ville chinoise de Qingdao, a rapporté un responsable municipal de la santé, montrant, dans un article rapidement censuré, que les statistiques officielles ne reflètent pas la vague de contaminations inédite que connait le pays.

Début décembre, sur fond d’exaspération grandissante de la population, Pékin a mis fin sans préavis à la plupart des mesures sanitaires strictes de la politique « zéro Covid » qu’elle appliquait scrupuleusement depuis 2020, en supprimant les quarantaines onéreuses et les restrictions de voyage à l’impact considérable sur l’économie chinoise.

Depuis, les cas de Covid en Chine explosent et une grande partie des habitants sont livrés à eux-mêmes, au moment où les médicaments contre la fièvre et les autotests font défaut face à une demande exponentielle.

A travers tout le pays, les villes s’efforcent de faire face à la recrudescence des infections qui ont vidé les rayons des pharmacies et rempli les salles d’hôpital, tout en contribuant à un apparent engorgement des crématoriums.

Mais la fin du dépistage obligatoire rend extrêmement difficile voire impossible d’estimer le nombre de cas, tandis que les autorités ont changé de méthodologie pour recenser les infections.

Désormais, seules les personnes directement mortes d’une insuffisance respiratoire liée au Covid-19 sont comptabilisées dans les statistiques.

Une méthodologie qui vise, selon des experts, à réduire le nombre de morts attribuées à la pandémie.

Or dans la ville de Qingdao, dans l’est du pays, un organe de presse géré par le Parti communiste a cité vendredi le responsable municipal de la santé, selon lequel la ville portuaire a enregistré « entre 490.000 et 530.000 » nouveaux cas par jour.

« Transmission rapide »

La ville d’environ 10 millions d’habitants se trouve « dans une période de transmission rapide avant de s’approcher d’un pic », a déclaré Bo Tao, cité dans l’article, en ajoutant que le taux d’infection devrait augmenter encore de 10% au cours du week-end.

L’article a été partagé par plusieurs autres organes de presse mais il avait été modifié samedi matin pour en supprimer les chiffres.

Le ministère chinois de la Santé a rapporté samedi 4.103 nouvelles infections dans tout le pays la veille, sans qu’aucun nouveau décès ne soit à déplorer.

Dans le Shandong, la province où se trouve Qingdao, les autorités n’ont officiellement enregistré que 31 nouveaux cas locaux.

Le gouvernement chinois exerce un contrôle strict sur les médias du pays, avec des légions de censeurs en ligne chargés de supprimer les contenus jugés politiquement sensibles.

La plupart des publications gouvernementales ont minimisé la gravité de la vague de contaminations, décrivant plutôt l’abandon de la politique « zéro Covid » comme logique et contrôlée.

Si certains médias ont évoqué des pénuries de médicaments et des hôpitaux sous tension, les estimations du nombre réel de cas restent rares.

Le gouvernement de la province orientale de Jiangxi a déclaré vendredi dans un message sur les réseaux sociaux que 80% de sa population – soit environ 36 millions de personnes – serait infectée d’ici mars.

Plus de 18.000 patients atteints de Covid ont été admis dans les principaux établissements de santé de la province au cours des deux dernières semaines, dont près de 500 cas graves, mais aucun décès, selon le communiqué.

Leave a reply