Conseil interministériel sur la campagne de commercialisation de l’arachide : les «9 commandements» de Amadou Ba

0
493

Le Premier ministre a formulé les recommandations à l’issue du conseil interministériel tenu hier, sur la campagne de commercialisation de l’arachide.

Amadou Ba a retenu 9 points. D’abord il a fixé le prix plancher à 280 FCFA par kilogramme en précisant que ce prix consensuel devrait assurer une commercialisation satisfaisante pour tous les acteurs impliqués.

Ensuite, la date du 30 novembre 2023 a été proposée pour le début de la campagne de commercialisation. À noter que les ministres des Forces armées, de l’Intérieur, des Finances, de l’Agriculture et du Commerce prendront les mesures nécessaires pour le démarrage des opérations de collecte à partir du 30 novembre 2023 et à l’application du prix plancher de 280 francs par kilogramme ;

Mieux, les ministres des Finances et de l’Agriculture poursuivront les efforts entrepris en vue de payer les factures des opérateurs en instance dans les meilleurs délais, et mettront en place des comités de suivi techniques et financiers de la campagne de collecte impliquant tous les acteurs, précise toujours ledit de la Primature qui ajoute aussi que le ministre de l’Agriculture devra, dans les meilleurs délais, remettre les lettres de constitution de stock aux opérateurs semenciers afin de leur faciliter la collecte et que les ministres des Forces armées, de l’Intérieur, des Finances, de l’Agriculture et du Commerce devront prendre les mesures nécessaires pour que les produits exportés répondent aux normes requises et que les semences ne soient pas exportées.

Ils devront également veiller à encadrer la période d’exportation en relation avec tous les acteurs. Les ministres des Forces armées et de l’Intérieur devront renforcer la surveillance des frontières pour éviter la fuite des graines vers les pays limitrophes. ‘Quant à la SONACOS, elle devra prendre les dispositions nécessaires pour son approvisionnement et veiller au bon déroulement de la collecte.

 

J P. MALOU

 

Leave a reply