Lancement Officiel du projet « Fit ! » en perspective des JOJ Dakar2026 : Matam entend relever les défis d’une participation qualitative et de capitaliser les offres et opportunités qui s’y affèrent

0
370

En prélude aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) que le Sénégal va accueillir en 2026, le programme « Fit ! » a été lancé hier vendredi à la salle de conférence de la Gouvernance de Matam, en présence des autorités territoriales, à travers un Comité Régional de Développement (CRD). Un événement qui marque le début des actions concrètes des activités qui prévoient  le développement d’une offre pérenne d’orientation, de formation et d’insertion professionnelles de qualité et adaptée aux opportunités du marché du travail, dans la perspective des Jeux Olympiques pour accompagner la jeunesse sur les perspectives d’emplois.

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui vont se tenir au Sénégal, de surcroit, pour la première fois en terre africaine, au-delà d’être une occasion festive pour la jeunesse, motive les autorités du Sénégal d’en faire une opportunité d’emplois pour les jeunes.  Fort du fait, c’est sous l’impulsion du Ministère de la Formation Professionnelle (MFP) du Sénégal et du Comité d’Organisation des JOJ (COJOJ) Dakar 2026, qu’une initiative fondée sur la collaboration internationale  qui unit des partenaires sénégalais et européens, nourrit l’ambition de  favoriser l’accès des jeunes à des emplois décents et durables. Cofinancée par l’Union Européenne et plusieurs de ses États membres, dont l’Allemagne, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse, l’Initiative FIT ! Sénégal, apprend-on,  intervient à « différentes étapes du parcours professionnel des jeunes, de l’orientation à l’insertion, en passant par la formation ». Avec la participation active d’organisations renommées telles que l’AFD, l’AICS, la GIZ et LuxDev, « cette initiative se positionne comme un catalyseur pour l’employabilité des jeunes sénégalais ». A travers la composante mise en œuvre par LuxDev qui vise à outiller durablement les acteurs de la formation professionnelle et technique (FPT) pour leur mission d’accompagnement des jeunes dans les métiers liés au JOJ Dakar 2026 , le programme se fixe l’objectif de « renforcer la pratique sportive dans les Etablissements de la Formation Professionnelle et Technique (EFPT), d’améliorer l’attractivité des filières et des Etablissements de la Formation Professionnelle et Technique (EFPT) et  d’accompagner les jeunes en déployant des formations nouvelles, pour des métiers d’avenir avec une intégration des enjeux liés au genre et à l’inclusion des personnes en situation d’handicap.  (…) » .

200 jeunes de Matam vont bénéficier d’un accompagnement à l’insertion 

Se réjouissant de l’opportunité qui s’inscrit dans le cadre du déploiement du projet au niveau de la région de Matam, Moustapha Diop le Chef du projet de l’initiative « Fit » de la zone nord, a remercié les autorités administratives et territoriales et tous les acteurs , ainsi que les services techniques, de « leur mobilisation qui permet de rassurer de leur implication ». Pour appeler par la suite les acteurs à  favoriser la coopération et la coordination des efforts dans la région en vue de la réussite de l’initiative qui promet de marquer un tournant significatif dans la promotion de l’employabilité des jeunes, tout en contribuant à l’héritage durable des Jeux Olympiques de la Jeunesse.

 Dans ce programme d’accompagnement des jeunes vers l’insertion professionnelle à travers des parcours d’insertion structurés conformément à un certain nombre de métiers cités en lien avec les JOJ, plusieurs jeunes seront orientés et adaptés selon la situation et le contexte socio-économique de chaque zone géographique.  Sur les 600 jeunes qui doivent être accompagnés  pour la zone nord, la région de Matam se retrouve avec 200 dont 71 volontaires qui sont ciblés pour «  intégrer le monde professionnel à travers l’exécution de chantiers-écoles, la mise en place de filières beaucoup plus adaptées à leur situation socio-économique et le développement aussi de filières porteuses pour alimenter le marché local ».

« En rapport avec la réalité de l’environnement de chaque zone géographique, un parcours d’insertion  sera structuré conformément à un certain nombre de métiers qui ont été cités comme ayant un lien avec l’événement.  Ce projet, est  aussi, un projet d’accompagnement des acteurs,  car l’existant est là, il y’a les centres d’enseignement professionnel qui sont là. En, les accompagnant , on assure la pérennité du projet qui a une durée de vie, sur ce fait, en s’appuyant sur les acteurs territoriaux et les institutionnels et en les outillant davantage, cela permettra concrètement d’assumer ce rôle d’accompagnement des jeunes vers l’insertion », déclare le chef du projet de la zone nord.

Présidant le Comité Régional de Développement au nom du gouverneur de région, le préfet du département de Matam, Souleymane Ndiaye, a recommandé aux initiateurs du projet d’impliquer les acteurs territoriaux en intégrant dans le dispositif de préparation et de vulgarisation les chefs de services, les responsables de projets et programmes et ONG qui interviennent au niveau territorial.  L’autorité administrative qui appelle à l’engagement de tous les acteurs, assure de la forte motivation de la jeunesse de la région de Matam à relever « les défis dune participation qualificative à ces jeux de la jeunesse, où, ils vont montrer leurs talents et leurs qualités en plus de capitaliser les offres et les opportunités qui s’y affèrent ».

Pape Moctar Ndiaye

Leave a reply