Deux semaines après l’accident par mine qui a fait des victimes militaires : huit personnes arrêtées à Diaboudior frontière

0
1226

La thèse dune pose récente de mine agitée juste après cet accident par mine survenu à Diaboudior frontière ( localité du Nord Sindian frontalière avec la Gambie),  les têtes  commencent à tomber. Les premières arrestations sont notées après cet accident par mine qui a fait quatre morts et trois blessés dans les rangs de l’armée.  Huit personnes parmi lesquelles le chef de village de Diaboudior ont été arrêtées hier dans la zone du nord Sindian.  Les enquêteurs n’ont pas mis du temps pour s’orienter vers la piste d’un acte criminel perpétré contre l’armée le 13 décembre dernier lorsqu’un véhicule militaire a sauté sur une mine dans la zone du Nord Sindian. Le drame survenu à Diaboudior et non loin du domicile du chef de village de la localité, le notable interpellé aurait selon nos sources balancé le nom du présumé poseur de cette mine. Cueilli dans le village de Diaboudior à la lisière de la frontière avec la Gambie, il aurait à son tour dévoilé l’identité d’autres « complices ». Suffisant pour les enquêteurs de procéder à une série d’arrestations de huit personnes actuellement entre les mains de la justice. Déferrées, ces huit personnes dont nous tairons pour l’heure les noms attendent leur imminent placement sous mandat de dépôt. La mine fatale à l’armée est une mine anti char, renseigne également une source militaire. Rappelons que c’est un véhicule de l’armée avec à bord des militaires sénégalais qui revenaient des opérations de sécurisation et de ratissage dans la zone qui a sauté sur une mine faisant quatre morts et trois blessés dans les rangs de l’armée.  Si certains  voyaient déjà dans cet accident un acte de représailles de bandes armées « acculées » par les opérations de ratissages enclenchées dans la zone, d’autres qui agitaient la thèse d’une pose récente de mine n’avaient pas  manqué de soulever de fortes probabilités de complicités.  Aujourd’hui, avec la machine judiciaire en action, les prochains jours nous édifieront sur cet accident dramatique qui   avait fini de plonger la région dans l’émoi et la consternation.

IGNACE NDEYE

Leave a reply